× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
Emmanuel Macron sur TF1/LCI le 15 octobre 2017 - BFMTV
 

Lors de son interview télévisée sur TF1 ce dimanche soir, Emmanuel Macron a affirmé "ne pas croire à la jalousie" envers les riches.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Mister_Slowhand
    Mister_Slowhand     

    L'ISF est une hérésie. Il fait taxer un stock et non pas un flux (on impose ce qu'on a et pas ce qu'on reçoit). Et c'est donc un angle d'attaque idéal pour ses détracteurs, car il n'est pas logique. Revoir l'exemple d'un propriétaire de terres qui n'a plus revenus, le prétexte idéal au "bouclier" fiscal.

    Mais surtout, l'ISF est la preuve immédiate que la redistribution ne fonctionne pas naturellement. Malgré une imposition des flux, les accumulations se font au delà de la raison.
    Je vous rappelle qu'un redevable de l'ISF a un patrimoine (déclaré) d'au moins 10 fois la moyenne française. Et qui peut prétendre à ce niveau de patrimoine sans avoir jamais bénéficié de la collectivité (formation, de lui ou de ses employés, infrastructures, routières ou télécom, etc etc...).
    Probablement que la vraie solution est un impôt réellement progressif, avec des tranches élevées au plus haut. C'est pas comme si ça n'avait jamais été fait, des pays totalitaires comme les USA et l'Angleterre ont eu des taux d'impôts sur le revenu de plus de 90%. Ca n'a pas empêché des entrepreneurs de réussir, mais l'idéologie "libérale" depuis les années 80 n'a eu de cesse de faire baisser ces taux...

  • kojiki
    kojiki     

    En resumé , Macron , est en train de faire payer l’uberisation de la société , et sa précarité , par les classes moyennes et les retraités , ceux qui ont oeuvre toute une vie , qu8 on5 travaillé 445 h par semaines , qu8 ne partaient pas en vacances , qui se sin5 mis une pourz pour la souf dans l’immobilie4 , pou4 aider leurs enfants et ce trés cher Macron veut les spolier

  • GAUBY
    GAUBY     

    Mme Coudray : pas au niveau des 2 hommes journalistes ....on était désolé pour elle , mais il faut assumer ...

Votre réponse
Postez un commentaire