BFMTV

Emmanuel Macron sous protection policière à partir de mercredi

Emmanuel Macron lors d'une visite à Lunel, le 27 mai 2016.

Emmanuel Macron lors d'une visite à Lunel, le 27 mai 2016. - Sylvain Thomas - AFP

Dès ce mercredi 18 janvier, Emmanuel Macron va bénéficier d'une protection policière. Le candidat à l'élection présidentielle pour le mouvement En Marche sera protégé par le SDLP, Service de la protection.

Selon nos informations, il s'agit d'un encadrement sans lien avec la gifle reçue par Manuel Valls ce mardi, en Bretagne, lors d'une visite pour la primaire de la gauche. Tous les candidats à l'élection présidentielle vont automatiquement bénéficier de ce type de protection.

Ainsi, Emmanuel Macron aura deux agents avec lui en permanence. Le SDLP, anciennement SPHP, service de protection des hautes personnalités, est un service de la police nationale qui a pour mission de protéger les élus, anciens élus, dirigeants étrangers ou personnalités particulièrement menacées sur le territoire français.

En visite à Lamballe, en Bretagne, dans le cadre de la primaire de la gauche, Manuel Valls a été giflé par un homme de 19 ans, alors qu'il était accompagné du ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian. L'individu a été interpelé et est en garde à vue à la suite de cet incident.

Jérémy Trottin, avec IV