BFMTV

Emmanuel Macron préface un livre écrit par un député LaREM

Le président français Emmanuel Macron lors d'une visite dans un hôpital à Reims, le 14 avril 2021

Le président français Emmanuel Macron lors d'une visite dans un hôpital à Reims, le 14 avril 2021 - CHRISTIAN HARTMANN © 2019 AFP

Le président de la République signe la préface de La séance est ouverte, premier livre de Mickaël Nogal, député de la 4e circonscription de Haute-Garonne. Le parlementaire y relate son parcours politique et ses engagements militants.

Un livre sur le pouvoir législatif préfacé par le chef de l'exécutif. Emmanuel Macron s'est à nouveau pris au jeu de la préface en écrivant celle du premier livre de Mickaël Nogal, député LaREM de la quatrième circonscription de Haute-Garonne.

Le parlementaire sort La séance est ouverte sur l'application Rocambole qui rassemble des jeunes écrivains et lecteurs. Un ouvrage où il est question de ses débuts dans la politique et de son engagement dans le travail parlementaire. Un élu qui a été aux côtés du président dès la campagne en 2017, notamment au sein des Jeunes avec Macron avant de rejoindre l'hémicycle de l'Assemblée nationale.

"Il y a quelque chose de la légende dorée républicaine dans le parcours politique de Mickaël Nogal", écrit le président qui salue la précocité de Mickaël Nogal, député à 26 ans comme Raymond Poincaré et Jean Jaurès. "Mais Poincaré ou Jaurès ne venaient pas d’un milieu ouvrier, n’étaient pas nés d’un père immigré, n’avaient pas commencé à gagner leur vie à 17 ans", poursuit Emmanuel Macron.

"Un journal intime de notre démocratie"

Un livre qui se révèle être "un journal intime de notre démocratie", selon le président qui profite de ces quelques lignes pour adresser dans le même temps un message à la jeunesse française, l'appelant à s'engager politiquement.

"Je suis fier que notre jeunesse sache susciter et murir des vocations politiques aussi convaincues, et je souhaite que ce témoignage donne à beaucoup d’autres l’envie de s’engager", écrit le chef de l'État.

Contacté par nos confrères de Politico, Mickaël Nogal assure de son côté vouloir, par cet ouvrage, "encourager les vocations" mais réfute l'idée d'un essai militant.

“Le fait d’avoir une préface d’Emmanuel Macron n’enlève en rien l’exigence que les parlementaires peuvent avoir vis-à-vis de l’exécutif”, jure-t-il.

Emmanuel Macron a déjà écrit plusieurs préfaces de livres dont celui de Jean-Paul Huchon, C'était Rocard, écrite le soir même de sa victoire à la présidentielle, ou encore celui de Guillaume Gomez, qui a récemment rendu son tablier de chef cuisinier de l'Elysée.

Hugues Garnier Journaliste BFMTV