BFMTV

Emmanuel Macron giflé: pour Jean Castex, "c'est la démocratie qui est visée"

Le Premier ministre a pris la parole devant l'Assemblée nationale ce mardi, peu après que Emmanuel Macron a été giflé par un homme dans la Drôme.

Après qu'Emmanuel Macron a reçu une gifle dans la Drôme ce mardi, le Premier minsitre Jean Castex a condamné les faits dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale. "À travers le chef de l'État, c'est la démocratie qui est visée", a-t-il estimé.

"La démocratie, et vous en êtes l'illustration, c'est le débat, c'est le dialogue, c'est la confrontation d'idées, c'est l'expression de désaccords légitimes bien entendu, mais ça ne peut en aucun cas être la violence, l'agression verbale, et encore moins l'agression physique", a déclaré le chef du gouvernement sous les applaudissement de la représentation nationale.

"J'en appelle à un sursaut républicain, nous sommes tous concernés, il en va des fondements de notre démocratie", a ensuite exhorté l'occupant de Matignon.

Deux personnes ont été interpellées après l'incident dans la Drôme, a indiqué une source proche du dossier à BFMTV.

Clarisse Martin Journaliste BFMTV