BFMTV

Emmanuel Macron au théâtre: "Il ne faut pas tout dramatiser", estime Jean-Luc Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon le 24 décembre 2019 à la gare de Lyon à Paris.

Jean-Luc Mélenchon le 24 décembre 2019 à la gare de Lyon à Paris. - LIONEL BONAVENTURE / AFP

Le leader de la France insoumise a appelé, ce dimanche, à relativiser la tentative d'intrusion qui a eu lieu la veille dans un théâtre parisien où se trouvait le chef de l'État. Dans un même temps, Jean-Luc Mélenchon s'est dit hostile à toute forme de violence.

Jean-Luc Mélenchon a appelé dimanche à "regarder avec bonhomie" la tentative d'intrusion dans un théâtre parisien où se trouvait Emmanuel Macron vendredi soir, le dirigeant des Insoumis invoquant une spécificité française.

"Aucun responsable politique ne peut dire 'bravo' ou 'encore', mais il faut regarder les choses avec bonhomie, et ne pas tout dramatiser et faire comme si ce pays était en état de guerre civile, parce que cela n'est pas le cas, quoiqu'il y ait une très grande violence qui se déchaîne contre les salariés", a déclaré sur LCI l'ancien candidat à la présidentielle de 2017.

Le député hostile à toute violence

Le spectacle auquel assistait le chef de l'Etat vendredi soir aux Bouffes du Nord a été brièvement perturbé par la tentative d'intrusion de quelques dizaines de manifestants mobilisés contre la réforme des retraites.

Il s'agissait, selon Jean-Luc Mélenchon, de "gens du communs qui ressentent Emmanuel Macron comme un monarque arrogant, et qui ne savent comment lui faire entendre leur voix".

Selon lui, c'est "le rapport de la France avec ceux qui la dirigent qui est spécial. C'est à (Emmanuel Macron) de faire attention d'abord, à ne pas donner le sentiment qu'il méprise tout le monde".

Le député LFI a souligné à plusieurs reprises, au cours de l'émission, qu'il était hostile à la violence, à la fois pour des raisons philosophiques et morales, et pour des motifs "stratégiques".

dossier :

Emmanuel Macron

Jeanne Bulant avec AFP