BFMTV

Marc Zerbib, qui a opéré Hollande: "il ne s'est pas caché"

Le professeur Marc Zerbib, qui a opéré François Hollande en février 2011, ce mercredi soir sur le plateau de BFMTV.

Le professeur Marc Zerbib, qui a opéré François Hollande en février 2011, ce mercredi soir sur le plateau de BFMTV. - -

Invité ce mercredi soir de BFMTV, le chirurgien s'est estimé "surpris" de la polémique autour de l'intervention qu'a subie François Hollande avant la primaire socialiste.

"Une pathologie bénigne, une intervention et des suites simples, un patient normal": pour le professeur Marc Zerbib, qui a opéré François Hollande d'une hypertrophie bénigne de la prostate en février 2011, il n'y avait pas de quoi polémiquer sur la pathologie du candidat à la primaire socialiste, révélée ce mercredi par France Info.

Invité ce mercredi soir de BFMTV, le chef du service d'urologie à l'hôpital Cochin a indiqué que, si rien n'avait été inscrit sur le bulletin de santé de François Hollande, c'est parce que la maladie "n'était pas évolutive". "Au vu de la bénignité des résultats, on n'a pas jugé qu'un suivi était nécessaire", a-t-il ajouté.

"Hospitalisé sous son propre nom"

Quant à la pathologie elle-même? "Elle est fréquente. Un tiers des hommes de plus de 50 ans a des troubles urinaires plus ou moins génants", a indiqué l'urologue, qui s'est estimé "surpris qu'on ait tant parlé de cette opération".

D'ailleurs, a-t-il estimé, François Hollande "ne s'est pas caché. Il a été hospitalisé sous son propre nom, et les visites étaient nombreuses."

M. T.