BFMTV

Macron face à Delahousse: une interview présidentielle d'un nouveau genre

Laurent Delahousse et Emmanuel Macron.

Laurent Delahousse et Emmanuel Macron. - Capture France 2

Emmanuel Macron a accordé une interview à Laurent Delahousse. Un entretien dans un format inédit où le président répond aux questions tout en faisant découvrir le palais de l'Elysée.

Un chamboulement dans l'exercice politique et l'exercice médiatique. Emmanuel Macron a accordé une interview à Laurent Delahousse diffusée ce dimanche soir sur France 2. Oublié le traditionnel entretien dans l'un des bureaux du président par deux ou trois journalistes avec des thèmes bien définis et les lumières de plateau télé, ce rendez-vous télévisuel a permis d'assister à une conversation plus informelle où les deux hommes vont jusqu'à se couper la parole.

Tout commence dans l'un des deux bureaux du président de la République, celui occupé par tous ces prédécesseurs, celui de la photo officielle. Dans une lumière tamisée, autour de plans cadrés, Emmanuel Macron entraîne Laurent Delahousse dans les coulisses du pouvoir en déambulant dans l'Elysée. D'abord le Salon vert, la pièce qui jouxte le bureau du président et occupée par son secrétaire général, puis le Salon des portraits, où sont donnés certains petits-déjeuners ou déjeuners, et enfin le hall d'entrée du palais.

"Révolution incroyable"

"Cette idée de relooker l’interview présidentielle vient de Laurent Delahousse lui-même", assure Eric Brunet, éditorialiste politique de BFMTV et RMC. "Emmanuel Macron était parti dans l’idée qu’il y aurait un face-à-face dans le bureau."

Dans un style "très esthétisé", au cours d'une interview filmée pendant 40 minutes d'un seul trait, Emmanuel Macron revient sur sa vision du pouvoir. "Le rôle que la France a aujourd'hui, ce sont les Françaises et les Français qui l'ont choisi. En décidant au mois de mai dernier d'élire un président de 39 ans, qui n'avait aucun parti, que personne ne connaissait, qui sortait de nulle part (...) ils ont fait quelque chose qu'aucun autre pays n'a fait", estime le chef de l'Etat, assurant désormais "rendre chaque instant utile".

"Ca rend un objet très digeste, poursuit Eric Brunet. Ca marque l’histoire. Depuis De Gaulle, ça avait peu évolué. C’est une révolution incroyable dans la façon d’interviewer un président de la République"

"Un entretien plutôt confortable pour le président"

Sur le fond, le président se livre à "un exercice de pédagogie et d'explication" de la méthode et des réformes. "On a vu un entretien plutôt confortable pour le président de la République", estime pour sa part Thierry Arnaud, le chef du service politique de BFMTV. "On lui demande de s’expliquer. Ce n’est pas un exercice déshonorant journalistiquement mais on a un président qui s’explique mais qui n’est pas poussé dans ces retranchements."

"Emmanuel Macron n’aime pas se dévoiler, parler de lui-même", analyse la journaliste Anna Cabana. "On a quand même un dévoilement du personnage Macron."

J.C.