BFMTV

Hollande tiendra sa conférence de presse semestrielle le 14 janvier

Pendant sa campagne, François Hollande s'était engagé à tenir une conférence de presse tous les six mois.

Pendant sa campagne, François Hollande s'était engagé à tenir une conférence de presse tous les six mois. - -

L'Elysée a donné la date, ce dimanche, de la prochaine conférence de presse semestrielle du président de la République. Elle se tiendra le 14 janvier prochain.

La prochaine conférence de presse semestrielle de François Hollande est fixée au 14 janvier dans l'après-midi, a annoncé dimanche l'Elysée dans un communiqué. A cette occasion, le président Hollande présentera également ses traditionnels voeux à la presse, a précisé l'Elysée.

Contexte difficile

Cette conférence de presse se tiendra dans un contexte politique difficile pour le chef de l'Etat dont la cote de satisfaction reste très basse. Elle interviendra une quinzaine de jours après la publication des chiffres du chômage pour novembre et une quinzaine de jours aussi avant celle des chiffres de décembre, d'autant plus attendus que le chef de l'Etat a promis d'inverser la courbe du chômage avant la fin de l'année.

François Hollande sera sans nul doute interrogé par ailleurs sur l'opération militaire française engagée jeudi en Centrafrique et sur la situation économique de la France dont la note a été abaissée pour la seconde fois en moins de deux ans par Standard & Poor's, en novembre.

Engagement de campagne

Dans l'entourage du président, on justifie l'intervalle de huit mois par un "agenda, notamment international, particulièrement dense en cette fin d'année". François Hollande qui sera mardi en Afrique du Sud pour assister à un hommage national à Nelson Mandela sera en fin de semaine au Brésil puis en Guyane avant un sommet européen décisif pour l'avenir de la zone euro, les 19 et 20 décembre.

Au cours de sa campagne présidentielle, il s'était engagé à tenir une conférence de presse tous les six mois s'il était élu. "Le président de la République, tous les six mois, doit, à travers une conférence de presse, rendre compte de son action", avait-il déclaré, ajoutant que la presse pourrait "lui poser toutes les questions".

L. B. avec AFP