BFMTV

En trois ans à l’Elysée, quelle France a parcourue François Hollande?

Après trois ans à la tête de l'Etat, François Hollande a visité près de 65% des départements que compte la France.

Après trois ans à la tête de l'Etat, François Hollande a visité près de 65% des départements que compte la France. - Alain Jocard - AFP ; montage BFMTV

INFOGRAPHIE - François Hollande a remporté l'élection présidentielle de 2012 il y a maintenant trois ans, au terme d'une campagne qui l'avait vu parcourir une grande partie de l'Hexagone. Mais en tant que chef de l'Etat, quel tour de France a-t-il déjà réalisé, alors qu'il arrive aux deux tiers de sa mandature? Nous avons disséqué son agenda. Et, sans surprise, la région parisienne et la Corrèze arrivent largement en tête.

Ils sont officiels, privés, surprises, ou encore dictés par la gravité de l’actualité. Parfois, ils sont annoncés en grande pompe, avant d’être éventuellement annulés au dernier moment, bien plus sobrement. Ce sont les déplacements intérieurs de François Hollande. Alors que le président de la République souffle ce mercredi 6 mai la troisième bougie de sa victoire contre Nicolas Sarkozy au terme de l’élection présidentielle de 2012, la rédaction de BFMTV.com s’est intéressée au tour de France réalisé par le chef de l’Etat depuis son arrivée aux plus hautes-fonctions du pays, après son investiture du 15 mai 2012.

Force est de constater que l’actuel locataire de l’Elysée a fait un bon bout de chemin depuis cette date. Sur les 101 départements que compte notre pays, avec les outre-Mer, le Président s’est rendu au moins une fois dans 66 d’entre eux. Ainsi, arrivé aux deux tiers de son mandat, il y a encore 35 départements auxquels il n'a pas encore rendu visite.

Dans le détail, des choses surprenantes

Exercice subtil de représentation, les visites du chef de l’Etat au sein de son pays, quand elles ne sont pas d’ordre privé, peuvent se résumer en quatre catégories: les rencontres de politique intérieure, les hommages aux grandes dates et personnages de l’Histoire, les inaugurations en tous genres, et les déplacements imposés par les événements. Ce fut notamment le cas après les attentats de ce début d’année, ou encore à Sarre-Union, dans le Bas-Rhin, après la profanation d’un cimetière juif.

Mais où est-ce que s’est rendu le plus souvent le président Hollande? Quels sont les coins qu’il a "boudés", y-a-t-il des régions "oubliées"? En inspectant minutieusement l’agenda officiel du chef de l’Etat, disponible pour tous sur le site de l’Elysée, et en recoupant les informations non-incluses dans ce dernier*, il est possible de dresser une carte de ses déplacements. Et d’en tirer quelques enseignements.

Le département le plus visité : la Corrèze, à 18 reprises au moins

Maire de Tulle de 2001 à 2008, député de la première circonscription de Corrèze à deux reprises et également président du conseil général jusqu’à son accession à l’Elysée, François Hollande n’oublie pas ceux qui l'ont aidé à bâtir une grande partie de sa carrière politique: les Corréziens. Fidèle à son fief, donc, le chef de l’Etat y est retourné à chaque début de nouvelle année pour y présenter ses vœux, mais également lors de chaque scrutin, des législatives de 2012, un mois après son élection, aux départementales de mars dernier.

Peu de temps avant, en février, le chef de l’Etat s’était également déplacé pour venir poser la première pierre du futur cinéma de Tulle, réalisant ainsi au moins huit déplacements sur "ses" terres. Des visites régulières, officielles et privées qui sont au moins au nombre de 18, d'après la préfecture locale. Mais qui n’ont toutefois pas permis à la gauche de conserver le conseil général de Corrèze, le département ayant basculé à droite lors des dernières élections.

La région parisienne, première destination

Le Palais présidentiel étant situé au cœur du 8e arrondissement de la capitale, il est plus aisé pour le chef de l'Etat de faire des déplacements courts en Ile-de-France. Mais certains déplacements sont également lourds de sens, comme la Seine-Saint-Denis, département le plus pauvre de France et celui du président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone.

Proximité oblige, la région Île-de-France est l'une des rares à pouvoir se targuer d'avoir vu l'intégralité de ses départements recevoir au moins une fois une visite de François Hollande, au même titre que les petites régions de la Corse, l'Alsace, la Basse-Normandie et du Nord-Pas-de-Calais.

Dans notre décompte, nous avons omis, à dessein, ses déplacements parisiens intra-muros, quand bien même certains aient été très riches en symboles. C’était notamment le cas le 7 janvier, peu de temps après l’attentat qui a décimé une partie de la rédaction de Charlie Hebdo, quand le président Hollande s’est très rapidement retrouvé sur les lieux de l’horreur. 

La Seine-Saint-Denis bien plus visitée que le Val-d'Oise 

Sur le territoire francilien, la Seine-Saint-Denis est la plus visitée par François Hollande. Entre des inaugurations diverses, la rentrée scolaire effectuée en 2014 à Clichy-sous-Bois ou encore les nombreux événements sportifs au Stade de France de Saint-Denis, au minimum 11 déplacements du président de la République peuvent être dénombrés.

A l'inverse, l'Essonne et la Val-d'Oise ont été bien moins gâtés: ils comptent respectivement une et deux visites du chef de l'Etat. Avec une petite nuance pour le deuxième département cité, où François Hollande est venu fêter les deux ans de son élection, l'an passé, avec un bain de foule à Villiers-le-Bel.

Les départements oubliés

Toujours selon nos recherches, 33 départements de France métropolitaine, et deux DOM, n'ont pas encore été foulés par le président Hollande. Et parmi ceux-ci, des choses surprenantes apparaissent.

Il est notamment à souligner que le locataire de l'Elysée n'a, en ce début de mois de mai 2015, toujours pas mis les pieds dans les Pyrénées-Atlantiques, département de François Bayrou qui lui a apporté son soutien lors du second tour de la dernière élection présidentielle. Par ailleurs, c'est dans ce département qu'il a réalisé l'un de ses meilleurs scores - le 16e au niveau de la métropole - avec 57,12% des voix en sa faveur et 49 des 52 cantons dans sa poche. Quasiment un carton plein.

Un constat similaire peut être dressé pour la Creuse, les Côtes d'Armor ou encore la Nièvre, ancien fief de François Mitterrand, historiquement socialiste. 

Les outre-mer ne sont pas en reste

Parfois vus comme les oubliés de la Métropole, les cinq départements d'outre-mer (DOM) ont quasiment tous eu l'honneur de recevoir le président de la République. La Guyane a été la première en 2013, tandis que La Réunion et Mayotte ont été visités en 2014.

Dernier territoire à avoir intégré la liste des 101 départements français, Mayotte avait déjà été visité en 2010 par Nicolas Sarkozy, alors président de la République. Mais ce n'est qu'un an plus tard, en 2011, que l'Île située au large de Madagascar a officiellement rejoint le clan des DOM. De fait, avec sa visite réalisée en 2014, François Hollande est devenu le premier chef d'Etat français à se rendre dans ce département d'outre-mer.

Sauf imprévu de dernière minute, le locataire de l'Elysée devrait avoir terminé sa tournée des DOM dès cette semaine, un voyage officiel étant prévu en Guadeloupe et en Martinique ces 9 et 10 mai. 

Entre les futurs déplacements et les rencontres à l'Elysée

En plus des deux rendez-vous en Outre-mer, quelques indiscrétions sur les prochains rendez-vous du président de la République ont commencé à filtrer. Ainsi, croit savoir Le Figaro, François Hollande pourrait se rendre prochainement en Normandie et en Haute-Vienne à la fin du mois de mai. Plus vague, un déplacement dans les Vosges "en 2015" avait été acté à la fin 2014. Reporté en décembre dernier, annulé en janvier, le Président ne s'est également toujours pas rendu à Montpellier, malgré plusieurs tentatives.

Le tableau complet : 

*mode d'emploi

La carte et les données présentées ici ont été récoltées en partie grâce à l'agenda officiel de François Hollande, disponible sur le site internet de l'Elysée. Ce dernier ne comptabilisant pas l'ensemble des déplacements du président de la République, nous avons recoupés par le biais de nos recherches et les informations sollicitées auprès des préfectures et du cabinet du chef de l'Etat. Les résultats présentés ont vocation à être le plus exhaustifs possibles, mais des manques peuvent subsister. Si vous constatez un oubli, n'hésitez pas à nous en faire part via Twitter @BFMTV ou par message via ce formulaire. 

Jérémy Maccaud, avec Adrien Gindre. Carte: Olivier Laffargue.