BFMTV

Emmanuel Macron se rend sur la base militaire aérienne d'Istres

Le président de la République, la ministre des Armées Florence Parly et le chef d'état-major des Armées François Lecointre sur la base aérienne d'Istres, le 20 juillet 2017.

Le président de la République, la ministre des Armées Florence Parly et le chef d'état-major des Armées François Lecointre sur la base aérienne d'Istres, le 20 juillet 2017. - Anne-Christine Poujoulat - AFP

Le président de la République se rend ce jeudi sur la base aérienne d'Istres (Bouches-du-Rhône) pour une journée d'échange avec les militaires, moins de 24 heures après la démission du général Pierre de Villiers au poste de chef d'état-major des Armées.

Emmanuel Macron est arrivé ce jeudi matin sur la base aérienne 125 d'Istres (Bouches-du-Rhône), peu après 10h. Il est accompagné de la ministre des Armées Florence Parly, du nouveau chef d'état-major des armées (CEMA) François Lecointre, ainsi que des représentants des armées de terre, de mer et de l'air.

Après une demi-heure passée sur le tarmac à rencontrer les militaires sur place, le président de la République a visité d'autres sites plus sensibles de la base, à l'abri des caméras. 

Emmanuel Macron devrait s'adresser au personnel de la base, après une présentation des Rafale, Mirage, AWACS et autres avions de ravitaillement qui participent à la composante aérienne de la force de dissuasion, une visite d'infrastructures sensibles et un déjeuner avec les équipages "d'alerte".

Une allocution très attendue

Le discours du président de la République aux militaires est très attendu, moins de 24 heures après la démission du chef d'état-major des armées, le général Pierre de Villiers, sur fond de tensions sur le budget de la défense.

Son entourage explique à l'AFP qu'il compte affirmer "son soutien aux armées, rappellera qu'il a beaucoup d'ambitions pour elles dans un contexte international difficile tout comme ses engagements de campagne sur l'augmentation du budget de la défense".

A l'issue de son allocution, Emmanuel Macron embarquera à bord d'un Boeing C135 qui ravitaillera des avions de combat en vol et le conduira jusqu'à Paris.

L.A., avec AFP