BFMTV

Débarquement: le casse-tête des deux dîners pour Hollande

Barack Obama et Vladimir Poutine lors du sommet du G8 de juin 2013 en Irlande.

Barack Obama et Vladimir Poutine lors du sommet du G8 de juin 2013 en Irlande. - -

Pas facile pour François Hollande de jouer les maîtres de cérémonie avec Barack Obama et Vladimir Poutine qui ne veulent pas s'adresser la parole même pour les commémorations du Débarquement.

18 chefs d'Etat débarquent en France pour les commémorations du 6 juin 1944. Mais s'ils ne sont plus en guerre ouverte, la Russie et les Etats-Unis sont en froid depuis la crise ukrainienne. Face à cela François Hollande doit être un bon hôte de cérémonie, accueillir chacun avec le faste nécessaire et donc prendre sur lui. C'est pourquoi il dînera deux fois jeudi soir.

François Hollande dînera avec Barack Obama à 19 heures tapantes jeudi dans le restaurant du chef étoilé Guy Savoy, le Chiberta. Au menu des produits 100 % made in France que ce soit pour les mets ou les vins, d'après les infomations du Point.fr. Et au programme de la conversation: la Syrie et l'Ukraine seront au centre de leurs préoccupations. Mais ils ne pourront pas s'attarder trop longtemps sur ces sujets puisque François Hollande aura un autre rendez-vous à 21 heures. Après le "diner" avec Barack Obama, François Hollande recevra Vladimir Poutine pour un "souper" à l'Elysée.

Placés à l'opposé vendredi midi

Si on devine l'endurance de François Hollande à table, il y a des limites. Vendredi midi avant la grande cérémonie en Normandie, il n'y aura donc qu'un seul déjeuner. Barack Obama, Vladimir Poutine et François Hollande seront réunis autour d'une même table au château de Bénouville.

Un grand repas qui réunira également la reine Elizabeth II, celle du Danemark, les rois belge, néerlandais et norvégien, le grand-duc de Luxembourg, la chancelière Angela Merkel.

L'Américain et le Russie seront à la même table mais ni côte-à-côte ni face-à-face bien-sûr. Barack Obama sera à droite de la reine Elizabeth II, assise à la droite de François Hollande, lui-même à droite de Margrette II, assise à la droite de Vladimir Poutine.

Karine Lambin