BFMTV

Comment Macron se prépare à sa grande interview de ce soir

Le chef de l'État va consulter certains membres du gouvernement et conseillers proches pour préparer son interview de dimanche soir, accordée à BFMTV, RMC et Mediapart.

Le rendez-vous est capital pour Emmanuel Macron. Près d’un an après son arrivée au pouvoir, le chef de l’État accordera ce dimanche un entretien exclusif à BFMTV, RMC et Mediapart. L'occasion pour lui de défendre son action.

Un exercice délicat pour le président alors que les contestations se multiplient dans le pays, et que la France vient de mener des frappes en Syrie, aux côtés des Etats-Unis et du Royaume-Uni. 

À cet égard, Emmanuel Macron prépare son intervention avec soin. Et notamment en consultant son entourage. À commencer par son cercle rapproché, composé du Premier ministre Édouard Philippe, du ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, et du ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian.

Toutefois, aucun point particulier ne sera fait avec ces derniers avant son interview. En effet, Gérard Collomb et Jean-Yes Le Drian passent déjà, selon leurs cabinets respectifs, leur vie avec le président. Les liens entre eux sont quotidiens et la méthode reste inchangée: "Dialogue, disponibilité, action et, surtout, discrétion", résume Gérard Collomb.

Des notes d'actualité remises au président

Toujours au sein du gouvernement, les conseillers historiques, marcheurs de la première heure, ont eux aussi gardé un lien étroit avec Emmanuel Macron. Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux, le ministre en charge des Relations avec le Parlement Christophe Castaner et le secrétaire d'État auprès du ministre de la Cohésion des territoires Julien Denormandie sont ainsi systématiquement consultés pour préparer les interventions du président.

"Il a une méthode de travail assez classique qui consiste à demander à ses collaborateurs de faire remonter des notes d’actualité, des notes sur différents sujets et de façon plus concentrée encore dans les heures qui viennent pour préparer ce rendez-vous", fait valoir Christophe Castaner.

Les ministres en charge des "dossiers chauds" consultés

Si les notes de service et autres éléments de langage sont au cœur de la préparation du président avant l’entretien de dimanche, aucun conseiller ne joue le journaliste fictif pour s'entraîner à l'exercice de l'interview. Un exercice qu’affectionnaient particulièrement François Hollande et Nicolas Sarkozy. Mais Emmanuel Macron préfère jouer la spontanéité :

"C’est une pratique que certains aiment. Je ne suis pas sûr que ce soit la chose la plus utile. Il sera comme il est tous les jours. C’est-à-dire avec son sens de l’écoute, sa détermination, et sa cohérence dans son action", indique Julien Denormandie.

Réforme de la SNCF, blocage des universités, égalité hommes-femmes… Emmanuel Macron devra surtout répondre aux dossiers brûlants en cette période de contestations. C’est pourquoi Marlène Schiappa, Secrétaire d’État chargée de l’Égalité hommes-femmes, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur et Élisabeth Borne, ministre des Transports seront aussi consultées avant l’entretien de dimanche. Des sujets 

P.L. avec Anne Saurat-Dubois