BFMTV

Cécilia Attias : "Première dame, c’est un rôle ambigu"

BFMTV

Cécilia Attias, anciennement Sarkozy, a accordé une interview dans le magazine du Monde ce week-end. Après cinq ans de silence, l’ex-première dame de France se livre en toute discrétion.

Prudente, Cécilia ne juge pas l’actuelle première dame et encore moins l’affaire du tweet qu’elle juge bien dérisoire. Toutefois, l’ex met en garde : "La première dame, on lui prête beaucoup, c’est un rôle ambigu, il faut savoir raison garder. Quand on est dans cette position, soit on prend le tout, soit on ne prend pas." Il y a 5 ans, Cécilia a décidé de tout plaquer. Désormais installée à New York avec Richard Attias, l’ancienne première dame reste attentive à l’actualité française.

"Je n’ai pas envie de juger le quinquennat de Nicolas Sarkozy"

Après avoir encouragé Nicolas Sarkozy lors de sa déclaration de candidature, Cécilia refuse aujourd’hui de dire pour qui elle a voté pour garder son devoir de réserve, même à l’heure du bilan. "Je n’ai pas envie de juger le quinquennat de Nicolas Sarkozy. Je suis partie, j’ai quitté la politique française, il serait malvenu que je porte un jugement", confie-t-elle.

Aujourd’hui, l’ex-femme de Nicolas Sarkozy se consacre à sa Fondation pour le droit des Femme et se dit satisfaite de sa vie aux Etats Unis. Cécilia veut aider les femmes partout dans le monde, comme elle l’avait fait en 2007 pour les infirmières bulgares. L'ancienne première dame a l’intention de rester aux Etats-Unis près de ses filles et Louis, aujourd’hui dans un pensionnat militaire de Pennsylvanie. Les relations semblent apaisées avec le père son fils : "Avec Nicolas, nous avons des liens d’affection, nous sommes restés amis."