BFMTV
Élysée

Accueil mitigé pour François Hollande lors d'une réunion avec des députés PS

François Hollande à La Rochelle le 8 novembre 2016

François Hollande à La Rochelle le 8 novembre 2016 - Xavier Leoty - AFP

François Hollande s'est invité mardi soir à une réunion au ministère de l'Agriculture avec une centaine de députés socialistes. Le chef de l'État a été fraîchement accueilli: il n'a pas été applaudi à son arrivée, selon des participants.

Pas d'applaudissement pour François Hollande. Le président de la République s'est invité à une rencontre au ministère de l'Agriculture mardi soir avec une centaine de députés socialistes. Et l'accueil a été plutôt frais. Le chef de l'État n'a pas été applaudi à son arrivée par les membres de son camp, rapporte Le Lab d'Europe 1

"Proposer un projet d'investissement"

Durant son discours, François Hollande a défendu son bilan et a dénoncé le programme de la droite. Il a également appelé la gauche à se rassembler. "Ma seule boussole: le rassemblement, celui de la gauche de gouvernement, de la France", a déclaré le président selon un participant. 

"Soyez fiers de ce que vous avez fait, a aussi déclaré le chef de l'État, selon le chef de file des députés socialistes Bruno Le Roux. Défendez-le car c'est l'intérêt de la France. C'est cela qui va nous permettre de proposer un projet d'investissement dans l'avenir aux Français."

Le président a également évoqué son livre de confidences Un président ne devrait pas dire ça, faisant une allusion au "trouble" qu'il a provoqué. Il a ajouté qu'"au-delà de quelques phrases sorties de leur contexte", il ne cesserait "jamais de revendiquer" le bilan de la majorité.

"La machine est cassée"

Mais son discours n'aurait pas convaincu. Un élu PS, présent lors de cette réunion, a témoigné de sa déception pour Le Lab d'Europe 1.

"Le discours du président de la République au ministère de l'Agriculture était décevant, axé sur la défense du bilan et le combat contre la droite. Il a fait une rapide allusion au trouble causé par le livre, mais sans en mesurer la portée. Il a appelé au rassemblement, mais n'a ni méthode, ni calendrier. Les plus déçus étaient les plus Hollandais qui espéraient autre chose. (...) La salle était à peine moitié pleine. Beaucoup de noms prévus ne sont pas venus. Il n'y a pas eu d’applaudissement à son arrivée. La machine est cassée."

"Les députés étaient encore autour du buffet"

Si le locataire de l'Élysée doit faire connaître sa position en décembre quant à son choix de se représenter ou non, il semble avoir fait un pas de plus vers une candidature en 2017. "Tout dans son intervention était volontaire, donc ça ne faisait pas grand doute", a ajouté Bruno Le Roux.

Sébastien Denaja, soutien du président, a quant à lui donné une explication à cette absence d'applaudissement. Selon lui, c'est tout à fait "normal", a-t-il confié au site internet, car "les députés étaient encore autour du buffet". D'autres proches du président ont assuré que François Hollande, "déterminé et combatif", avait bel et bien été applaudi à l'issue de son discours.

Céline Hussonnois-Alaya