BFMTV

A l’Elysée, Emmanuel Macron choisit le "bureau qui rend fou"

Henri Guaino fit du salon son bureau sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy.

Henri Guaino fit du salon son bureau sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy. - ERIC FEFERBERG - AFP

Valéry Giscard d’Estaing est le dernier président à avoir préféré cette pièce au "Salon doré", bureau traditionnel des chefs de l’Etat.

Emmanuel Macron déménage… à l’intérieur de l’Elysée. Selon une information de Franceinfo ce vendredi, le président de la République a délaissé le "Salon doré", qui fait office de bureau officiel du chef de l’Etat depuis Charles de Gaulle (à l’exception de Valéry Giscard d’Estaing).

Le nouveau locataire des lieux a jeté son dévolu sur le salon d’angle, une pièce plus spacieuse au 1er étage du palais. Particularité des lieux: ils ont été surnommés le "bureau qui rend fou" sous la présidence de François Hollande, en raison de la personnalité de ses deux derniers occupants.

Henri Guaino, plume de Nicolas Sarkozy, était connu pour son tempérament volcanique. Quant à Aquilino Morelle, conseiller de François Hollande, il fut démissionné pour avoir fait venir un cireur de chaussures sous les ors de l’Elysée. Une "folie des grandeurs" qui alimenta pour de bon la légende noire du salon.

"Le bureau le plus caché de tout le palais"

Pas de quoi effrayer Emmanuel Macron, qui a probablement choisi la pièce pour sa situation stratégique. Dans un article du Figaro de 2014, un ancien conseiller de Valéry Giscard d’Estaing expliquait pourquoi l’ex-président y avait pris ses quartiers:

"Ce bureau est le plus discret, le plus caché de tout le palais. Le président pouvait s’échapper discrètement par l’escalier qui conduit aux appartements privés, puis quitter le palais par l’aile Est, sans être vu".

G. de V.