BFMTV

Régionales: les soirées électorales se passent aussi sur Twitter

Près de 400.000 tweets ont été échangés entre les deux tours de l'élection.

Près de 400.000 tweets ont été échangés entre les deux tours de l'élection. - Damien Meyer - AFP

Outre les traditionnelles soirées télévisées consacrées aux élections, les régionales ont agités les réseaux sociaux. En premier lieu: Twitter.

Tous les hommes politiques avaient appelé à la mobilisation pour ce second tour des élections régionales de dimanche. Ils ont été entendus puisque l'abstention s'est élevée à 41,5% contre un peu plus de 50% lors du premier tour. Hors des urnes, la mobilisation a aussi été massive sur les réseaux sociaux. Que ce soit les électeurs, les observateurs ou les politiques eux-mêmes, tous y sont allés de leur petit tweet.

Sur Twitter, entre dimanche 6 et dimanche 13, environ 400.000 messages comportant des hashtags liés aux élections régionales ont été échangés. Près de 2.000 tweets par minute s'échangeaient à 20h30, lors de l'annonce des principaux résultats et au moment des premières réactions des leaders politiques.

Messages ironiques

Lors du premier tour, le démarrage sur les réseaux sociaux s'étaient fait progressivement. Ainsi, selon l'agence de marketing digital uCie, jusqu'à 12 heures, environ 1.000 tweets s'échangeaient toutes les heures. A 18 heures, la cadence avait doublé avec plus de 2.700 message par heure à partir de midi. A la fin du 6 décembre, ce nombre avait atteint près de 170.000 tweets liés aux régionales.

Et le réseau social a vu naître ses tendances. En premier lieu, les messages qui portaient sur les résultats du Front national. Au grand bonheur des "twittos", Marine Le Pen, Marion Maréchal-Le Pen et Florian Philippot ont perdu leur pari de remporter une région.

Ainsi, le message le plus retwitté dimanche, avec 7.000 fois reprises, était une nouvelle fois un trait d'esprit, posté à 20 heures : "Rappelez moi le nombre de régions gagnées par le FN?", avec trois photos détournées de Marine Le Pen faisant un cercle avec le pouce et l'index.

Un autre message ironique pour saluer la "défaite" des Le Pen a aussi plu sur Twitter.

Le hashtag #ThisIsTheVote, lancé par le présentateur Cyril Hanouna pour inciter ses fans à voter, a généré à lui seul 14.000 tweets dans la journée de dimanche.

Justine Chevalier avec AFP