BFMTV

Auvergne-Rhône-Alpes: Debout la France retire sa liste aux régionales

Gerbert Rambaud, le chef de file de Debout la France en Auvergne-Rhône-Alpes a décidé de retirer sa liste pour les élections régionales - image d'illustration

Gerbert Rambaud, le chef de file de Debout la France en Auvergne-Rhône-Alpes a décidé de retirer sa liste pour les élections régionales - image d'illustration - LIONEL BONAVENTURE, AFP/Archives

Ce mardi Gerbert Rambaud, le chef de file de Debout la France en Auvergne-Rhône-Alpes a décidé de retirer sa liste pour les élections régionales. Une décision prise en concertation avec Nicolas Dupont-Aignan.

Le chef de file de Debout la France (DLF) en Auvergne-Rhône-Alpes a renoncé ce mardi à présenter une liste pour les prochaines élections régionales en avançant la difficulté à faire campagne dans le contexte sanitaire actuel.

"Nous sommes dans l'impossibilité de faire les marchés, les porte-à-porte, les réunions dans les restaurants. Autant de choses essentielles pour un petit mouvement comme le mien", explique à l'AFP Gerbert Rambaud, qui affirme avoir pris sa décision "en accord" avec Nicolas Dupont-Aignan, le président de Debout la France.

Gerbert Rambaud pointe également le maintien du couvre-feu jusqu'aux élections régionales prévues les 20 et 27 juin prochain comme un frein à la campagne, en limitant la capacité à rencontrer les électeurs.

"Il faut près de sept heures de voiture pour relier le sud du Cantal à la frontière suisse. Avec des horaires contraints, cela devient impossible", affirme cet avocat de profession.

Pas de consigne de vote pour le moment

Crédité de 3% des intentions de vote dans un sondage Ipsos et Sopra Steria pour France Télévisions et Radio France diffusé mardi matin, le vice-président de DLF estime qu'"avec une campagne de terrain, il y avait une vraie chance de dépasser les 5%".

"Je n'envisage pas de donner de consignes de vote pour l'instant", poursuit-il, en écartant par ailleurs l'idée de rejoindre une liste conduite par le président région sortant, le LR Laurent Wauquiez.

"Il a refusé de s'engager à ne pas faire alliance avec LREM à un moment", affirme-t-il. L'annonce la semaine dernière d'une alliance entre DLF et la liste LR-UDI en Bourgogne-Franche-Comté voisine avait suscité des grincements de dents à droite et au centre.

Mardi matin, Nicolas Dupont-Aignan, candidat à la présidentielle, a dit vouloir "recréer le RPR du 21e siècle" en appelant les électeurs de LR à le rejoindre, après l'alliance annoncée entre LR et LREM en Provence-Alpes-Côte d'Azur.

"Nous sommes aux prémices d'une recomposition de la droite", veut croire M. Rambaud.

A.F avec AFP