BFMTV
Présidentielle

SONDAGE BFMTV - Présidentielle: Macron bondit à 33,5% au premier tour, devant Le Pen à 15% et Mélenchon à 13%

Ce mardi, notre nouveau sondage Opinion 2022 réalisé par l'institut Elabe reflète les intentions de vote au premier tour de la présidentielle. En pleine invasion russe en Ukraine, la cote d'Emmanuel Macron a augmenté et le président-candidat est largement en tête. Jean-Luc Mélenchon continue sa progression, tandis qu'Éric Zemmour, Marine Le Pen et Valérie Pécresse reculent.

À quasiment un mois jour pour jour du premier jour de la présidentielle, Emmanuel Macron reste largement en tête des intentions de vote.

Selon notre nouveau sondage Opinion 2022 réalisé par l'institut Elabe et publié ce mardi soir, le président-candidat, dont l'agenda est largement occupé par la guerre en Ukraine, a progressé de 8,5 points par rapport à la semaine passée. Le chef de l'État rassemble désormais 33,5% des intentions de vote au premier tour, contre 25% la semaine dernière.

Marine Le Pen, candidate du Rassemblement national, conserve la deuxième place avec 15%. Ce chiffre est toutefois en baisse de deux points par rapport à la semaine passée.

Mélenchon en 3ème position

Toujours à l'extrême droite, Éric Zemmour perd quant à lui une place, avec 11% d'intentions de vote, contre 14% la semaine dernière. C'est désormais Jean-Luc Mélenchon qui occupe la troisième place des intentions de vote, avec 13% des voix, soit une progression de 0,5 point.

La candidate Les Républicains, Valérie Pécresse, continue son recul avec 10,5% des voix, soit une baisse de 1,5 point de pourcentage.

Le reste de la gauche, fracturée, n'atteint pas les 10%: le candidat écologiste Yannick Jadot plafonne à 5% (-1,5 point de recul), la socialiste Anne Hidalo reste stable à 1,5% et le communiste Fabien Roussel perd 0,5 point pour atteindre les 3,5%.

Les estimations du premier tour de la présidentielle, selon le sondage Opinion 2022 réalisé par notre partenaire Elabe pour BFMTV
Les estimations du premier tour de la présidentielle, selon le sondage Opinion 2022 réalisé par notre partenaire Elabe pour BFMTV © Elabe

L'écart se creuse au second tour en cas de duel Macron-Le Pen

Au second tour, dans l'éventualité d'un second tour Macron-Le Pen, l'écart se creuse entre les deux candidats. 61% des personnes interrogées voteraient en faveur de l'actuel chef de l'État, soit une progression de 3,5% par rapport à la semaine dernière.

L'écart se creuse entre Macron et Le Pen au second tour, d'après notre enquête
L'écart se creuse entre Macron et Le Pen au second tour, d'après notre enquête © Elabe

En cas d'un duel Macron-Mélenchon ou Macron-Zemmour, le président-candidat l'emporterait largement, montre notre sondage. Face à l'Insoumis, Emmanuel Macron obtiendrait 68,5%, et 69,5% contre Éric Zemmour (+4%).

L'image de Macron en nette amélioration

Par ailleurs, notre enquête souligne une nette amélioration dans l'image d'Emmanuel Macron, depuis la mi-janvier. 69% des Français interrogés le trouvent dynamique (+6%), 61% le jugent courageux (+9), 55% compétent (+8).

La progression de l'image d'Emmanuel Macron, d'après notre sondage Opinion 2022 d'Elabe, pour BFMTV
La progression de l'image d'Emmanuel Macron, d'après notre sondage Opinion 2022 d'Elabe, pour BFMTV © Elabe

De la même manière, les qualités les moins favorables sur son image sont en recul: 66% le trouvent arrogant (-1%), 47% des Français le jugent inquiétant (-2%).

Interrogation par Internet les 7 et 8 mars 2022. Le terrain d’enquête a démarré ce lundi 7 mars, juste après la déclaration officielle par le Conseil constitutionnel de la liste des candidats.

Échantillon de 1580 personnes représentatif des résidents de France métropolitaine âgés de 18 ans et plus, dont 1484 inscrits sur les listes électorales.

La représentativité de l’échantillon a été assurée selon la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes: sexe, âge et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération.

Pour les questions d'intention de vote, seules les personnes inscrites sur les listes électorales et ayant l'intention d’aller voter sont prises en compte. Pour les questions d'opinion, l'ensemble de l’échantillon est pris en compte. Marge d'erreur comprise entre 1,1 et 3,1 points de pourcentage.

Fanny Rocher