BFMTV

Quel avenir pour Sarkozy en cas de défaite?

-

- - -

Quelle sont les reconversions envisageables pour Nicolas Sarkozy s’il n’est pas réélu ?

Il pourrait animer des conférences grassement rémunérées à travers le monde, comme Tony Blair ou Bill Clinton. Mais son niveau en anglais ne plaide pas vraiment pour cette reconversion.
A 57 ans, Nicolas Sarkozy envisagerait plutôt le retour dans le privé. Au G20, en novembre dernier, il lâchait "moi aussi, dans le futur, je voudrais gagner de l’argent."
Plusieurs pistes s’offrent à lui : reprendre son activité d’avocat ou bien conseiller 1 grand groupe comme l’ancien chancelier allemand Gerhard Schröder dans le groupe énergétique russe Gazprom.
D’après Brice Hortefeux, Martin Bouygues, l’un des intimes du président, lui aurait proposé plusieurs fois de rejoindre son entreprise.