BFMTV
Présidentielle

Présidentielle 2022: après le premier tour, Macron appelle à fonder "un grand mouvement politique d'unité"

Le président sortant est arrivé largement en tête au premier tour, avec 28,2% des voix, devant Marine Le Pen, qui a récolté 22,9% des voix.

"Votre confiance m'honore, m'oblige et m'engage." Avec 28,2% des voix au premier tour de l'élection présidentielle, Emmanuel Macron fait la course largement en tête, devant Marine Le Pen. Dans un discours devant ses militants ce dimanche soir, le président sortant les a longuement remercié.

"Je veux saluer l'ensemble des candidats présents au premier tour", a-t-il lancé, avant de demander à ses militants de les "applaudir". "Je sais la déception des candidats et des candidates dont je viens d'évoquer le nom et celle de leurs soutiens et électeurs", a-t-il déclaré, avant de remercier "Anne Hidalgo, Yannick Jadot, Valérie Pécresse et Fabien Roussel", qui ont appelé à voter pour lui au second tour.

"Rien ne peut être comme avant"

"J'invite nos concitoyens, quelles que soient leurs sensibilités et leur choix au premier tour, de nous rejoindre. Certains le feront pour faire barrage à extrême droite et j'ai conscience que ça ne vaut pas soutien", a-t-il ajouté.

"Dans ce moment décisif pour l'avenir de la nation, plus rien ne doit être comme avant", a-t-il déclaré. "Je suis prêt à inventer quelque chose de nouveau pour rassembler les convictions et sensibilités diverses pour bâtir avec eux une action commune, au service de notre antion, pour les années qui viennent. C'est notre pouvoir."

Le président sortant a également affirmé vouloir "convaincre" les absentionnistes.

Le Pen appelle les électeurs qui n'ont pas voté Macron à la "rejoindre"

La candidate du Rassemblement national, qui a récolté 22,9% des voix, a de son côté appelé "tous ceux qui n'ont pas voté" en faveur du président sortant à la "rejoindre".

"Le peuple français me fait l'honneur d'être qualifiée au second tour. J'en mesure avec humilité toute la responsabilité. Les Français ont manifestement tenu à arbitrer entre deux visions opposées de l'avenir", a remercié la candidate du Rassemblement national.

Fanny Rocher