BFMTV

Petites phrases : de la "bravitude" de Royal à la "méprisance" de Sarkozy

-

- - -

Dans une campagne, il y a les grandes idées et les petites phrases. Sans parler des libertés que les candidats prennent avec le vocabulaire et la syntaxe.

En 2007, on a beaucoup moqué la "bravitude" de Ségolène Royal, sur la Grande Muraille de Chine. Nicolas Sarkozy a lui employé lors d’un meeting à Nantes, le 27 mars dernier, le terme de "méprisance", aussitôt relayé un peu partout. Nombreux sont ceux qui se sont penchés sur ce mot, qui ne serait pas un néologisme mais au contraire un terme du français ancien. Il n’y a donc pas eu vraiment méprise sur la méprisance.