BFMTV
Présidentielle

Fabien Roussel appelle à la vaccination généralisée mais s'oppose toujours au pass sanitaire

Le secrétaire national du parti communiste défend la vaccination la plus large possible tout en refusant le déploiement du pass sanitaire, jugé "brutal".

Interviewé ce matin par Jean-Jacques Bourdin, le patron du Parti communiste a réagi aux derniers chiffres de la vaccination - 49 millions de personnes ont reçu au moins une dose, dont 45 millions sont complètement vaccinées.

"J'appelle à la vaccination généralisée des Français.(...) On a l'immense défi aujourd'hui d'aller vacciner 10 millions de personnes qui ne sont pas antivax.(...) C'est à l'Etat de se fixer l'obligation de vacciner tout le monde", a estimé le candidat à la présidentielle.

"Big Pharma"

"Il faut faire du vaccin un bien public mondial. Aujourd'hui, vous avez 2 Big pharma qui ont 40 milliards d'euros de bénéfices réalisés alors que le peuple africain n'est toujours pas vacciné."

Un appel qui souffre toutefois de contradictions, le groupe communiste à l'Assemblée ayant voté contre le déploiement du pass sanitaire.

"La manière dont il a été mis en oeuvre a été brutale et élargie avec menace de perte d'emploi", avance le parlementaire. Un employé suspendu pour défaut de pass sanitaire ne touchera en effet ni allocation chômage ni salaire.

Fabien Roussel débattra ce samedi avec Valérie Pécresse à l'occasion de la Fête de l'Humanité.

Marie-Pierre Bourgeois