BFMTV

Municipales à Paris: NKM face aux dissidences

Des dissidences au sein de l'UMP se retrouvent dans presque tous les arrondissements parisiens.

Des dissidences au sein de l'UMP se retrouvent dans presque tous les arrondissements parisiens. - -

CARTE INTERACTIVE - La candidature de Nathalie Kosciusko-Morizet à Paris est gênée par de nombreuses dissidences, au premier rang desquelles figure la liste menée par Charles Beigbeder. Comment se morcelle l'offre de droite dans la capitale? La réponse en une carte.

Article mis à jour le 30 janvier à 15h20: prise en compte de la liste finale de Charles Beigbeder.

A Paris, l'électorat de droite va avoir du choix. La campagne de la candidate officielle de l'UMP, Nathalie Kosciusko-Morizet, a en effet été marquée par les dissidences. Alors qu'un récent sondage donne une avance de dix points à Anne Hidalgo face à Nathalie Kosciusko-Morizet, un débat a opposé les cinq candidats principaux le 29 janvier.

L'occasion de mesurer les ruptures entre NKM et ses dissidents. Aucun arrondissement ne fait totalement bloc derrière l'ancienne ministre, Charles Beigbeder a tenu sa promesse de proposer promis une personnalité dans chacun des arrondissements. Il s'agit de la liste dissidente "Paris Libéré", présentée le 30 janvier. Et la carte ne prend pas en compte les candidatures de droite issues de personnalités qui ne font pas partie du réseau UMP - UDI - MoDem.

Le candidat adoubé par l'UMP fera donc toujours face à un ou deux dissidents indépendants. Cela porte parfois à quatre le nombre de candidats issus de l'UMP ou du centre dans un même arrondissement. C'est le cas du 7e et du 18e.

>> La carte des candidats UMP et leurs dissidents (cliquez sur les puces pour les découvrir, ou sur l'arrondissement pour la synthèse):

See full screen

Légende
Bleu foncé: liste de NKM
Turquoise: liste de Beigbeder
Bleu clair: autre

Samuel Auffray et Hélène Favier et Ariane Kujawski et Olivier Laffargue