BFMTV

"Je ne ferai pas campagne": bloqué sur la liste de Gérard Collomb, le maire du 9e s’estime "trompé"

Bernard Bochard se retrouve bloqué sur la liste du maire de Lyon dans le 9e arrondissement, malgré son opposition à l'accord conclu par Gérard Collomb avec la droite.

Fidèle de Gérard Collomb, le maire du 9e arrondissement de Lyon ne digère pas l'accord conclu par le maire de Lyon avec la droite. "Je ne sais pas s'il m'a trahi, mais en tout cas il m'a trompé" sur cette alliance en vue du second tour des élections municipales et métropolitaines, a affirmé ce vendredi Bernard Bochard, invité de Bonjour Lyon. 

Toujours sur les listes

"Il savait très bien que je ne pouvais accepter un changement comme celui là", a martelé l'élu, selon qui la liste de Gérard Collomb "serait restée telle quelle sans alliance avec la droite", si le second tour des élections n'avait pas été reporté en raison de l'épidémie de coronavirus. 

"Gérard Collomb m'avait affirmé qu'il valait mieux perdre la tête haute que faire un accord avec la droite", a par ailleurs affirmé Bernard Bochard, qui reproche à l'ancien ministre de l'Intérieur d'avoir tourné le dos à ses "amis avec lesquels il a travaillé depuis 2001". 

Le maire du 9e arrondissement n'en a cependant pas fini avec Gérard Collomb. Dans une situation rocambolesque, il figure toujours sur les listes électorales de l'actuel maire de Lyon. En cause: le code électoral qui ne permet pas de se retirer d'une liste pendant l'entre-deux tours si aucun changement n'est fait. 

Pas dans la majorité

Or, dans le 9e arrondissement, Gérard Collomb a refusé de fusionner avec la liste LR, "ce qui nous permettait à moi et cinq de mes collègues de se retirer", explique Bernard Bochard. 

"Je pense qu'il avait une équipe, qu'il a voulu garder la cohérence dans le 9e arrondissement", tente de comprendre l'élu, qui a assuré qu'il ne fera pas campagne et qu'il ne siégera "en aucun cas (...) dans cette majorité composée de 'collombistes' et d'une droite que nous connaissons". 

S'il n'a pas encore décidé ce qu'il fera après l'élection, Bernard Bochard n'exclut pas d'arrêter la politique. Aussi présent sur les listes pour la Métropole, il pourrait également démissionner de ce poste s'il est élu.

Benjamin Rieth