BFMTV

Législatives : la ligne de l'UMP pour le 2nd tour pas toujours respectée

BFMTV
choix différent en optant pour le "ni-ni" (ni Front national, ni Front républicain anti-FN) en vue du second tour des élections législatives dans les circonscriptions où un candidat de gauche se retrouve seul en lice face à un candidat d'extrême droite.

Tout l’état-major de l’UMP s'est réuni pour un bureau politique extraordinaire. Il fallait bien ça face au cas Front national. Présent au second tour dans 61 circonscriptions, dont 32 triangulaires et 29 duels. De longs débats à huis clos avant de trancher. Au second tour, la ligne de l’UMP, ce sera ni-Front National, ni Front-Républicain. Mais à peine prononcée, la règle est aussitôt violée. Arrivé en troisième position, derrière le PS et le FN, Roland Chassain, candidat UMP des Bouches-du-Rhône, se retire et appel à faire battre son adversaire socialiste. Il pourrait être imité ce mardi, dans le Gard, par le député UMP sortant Etienne Mourrut, dont le retrait rendrait quasi-inéluctable la victoire du candidat FN Gilbert Collard. Et à l’UMP certains ne cachent pas leur volonté de récupérer les voix frontistes. Pour l’UMP, le problème Front national ne fait sans doute que commencer.