BFMTV

Législatives : bataille droite/gauche dans l’Est parisien

-

- - -

Députée sortante de la 15e circonscription de Paris, George Pau-Langevin a été élu en 2007 avec plus de 62% des suffrages. Même si sa réélection ne fait guère de doute, l’UMP entend bien faire au moins 30% comme l’avait fait Nicolas Sarkozy dans l’arrondissement. L’Est parisien est l’objet de toutes les convoitises.

Ministre déléguée à la réussite éducative, George Pau-Langevin jongle entre son emploi du temps de ministre et la campagne pour les législatives. Elue en 2007, elle défend avec fierté son action dans le 20e arrondissement de la capitale : "un quartier mixte ce n’est pas une charge, ce n’est pas quelque chose qui est triste. C’est au contraire quelque chose qui est passionnant."

-
- © -

"On ne doit pas leur laisser Paris ad vitam aeternam"

A l’UMP on a choisi également une antillaise de Paris pour amorcer la reconquête. Nathalie Fanfant s’engage contre les discriminations et entend incarner une nouvelle image de la droite : "pour l’instant ils ont gagné (le PS ndrl) mais on ne doit pas lâcher le terrain. On ne doit pas leur laisser Paris ad vitam aeternam."

Du côté du front de gauche, Didier Le Reste, aimerait bien jouer les troubles fêtes dans cette élection. Ancien responsable de la CGT cheminot, il s’est désormais engagé dans le combat politique : "c’est le prolongement naturel de mes engagements citoyens et syndicaux. En plus c’est un arrondissement lourd d’enjeux, très populaire."