BFMTV

Elections législatives: mode d'emploi du second tour

Les électeurs français sont appelés à voter ce week-end pour le second tour des élections législatives, afin d'élire les 577 députés qui siégeront à l'Assemblée nationale. Mode de scrutin, conditions à remplir pour voter, nombre de candidats encore en lice, voici tout ce qu'il faut savoir sur ce second tour.

Une semaine après le premier tour, qui a vu l'abstention battre des records, les électeurs dont la circonscription n'a pas encore élu de député sont à nouveau appelés à se rendre au bureau de vote.

> Quand a lieu l'élection?

Le vote du second tour est fixé au 18 juin dans l'hexagone. Les Français résidant en Outre-Mer seront pour leur part appelés aux urnes le 17 juin, tout comme les Français du continent américain. Les citoyens qui habitent dans le reste du monde devront se déplacer le 18 juin.

Comme pour le premier tour, les bureaux de votes seront ouverts de 8 heures à 18 heures, sauf dans les grandes villes, où ils fermeront à 20 heures.

> Qui peut voter?

Comme pour l'élection présidentielle, pour voter aux législatives il suffit d'avoir la nationalité française, d'avoir plus de 18 ans, d'être inscrit sur les listes électorales et de jouir de ses droits civils et politiques.

Il est aussi possible de voter par procuration. La demande se fait soit en remplissant un formulaire papier auprès des tribunaux, commissariats, gendarmeries ou consulats; soit en ligne directement. Une personne ne peut pas se voir confier plus de deux procurations. 

> Combien de candidats pour le second tour?

Ils étaient 7877 candidats à espérer briguer un mandat à l'Assemblée nationale au premier tour, ils ne sont désormais plus que 1151 à s'affronter lors du second tour.

Seuls quatre candidats ont obtenu plus de 50% des suffrages au premier tour, et ont donc été élus d'office dans leur circonscription: Napole Polutele (Divers Gauche) à Wallis-et-Futuna, Paul Molac (LREM) dans la 4e circonscription du Morbihan, Stéphane Demilly (UDI) dans la 5e circonscription de la Somme et Sylvain Maillard (LERM) dans la 1e circonscription de Paris. 

Une seule triangulaire aura lieu, dans la première circonscription de l'Aube.

> Comment sont élus les députés?

Sont qualifiés pour le second tour les candidats ayant obtenu au moins les suffrages de 12,5% des électeurs inscrits - et non exprimés - dans la circonscription au premier tour. Si un seul candidat était dans cette situation, il affrontera au second tour le candidat ayant obtenu le plus de voix après lui. Si aucun des candidats n'a rempli ces conditions, les deux ayant reçu le plus grand nombre de voix s'affrontent au second tour. 

Lors du second tour, la majorité relative suffit pour l'emporter. Si deux candidats arrivent à égalité parfaite, le plus âgé des deux remporte l'élection.

> Et après?

Les députés élus ou réélus seront accueillis par les services administratifs de l'Assemblée nationale dès le 19 juin, au lendemain des résultats du second tour. A partir de cette date, les députés fraîchement élus pourront commencer à constituer des groupes dans l'hémicycle. Pour qu'un groupe soit constitué, il faut qu'il rassemble au moins quinze députés, et que ceux-ci se mettent d'accord sur une déclaration politique commune qu'ils remettront au président de l'Assemblée nationale.

La nouvelle législature ouvrira le 27 juin, quand le nouveau président de l'Assemblée nationale sera élu. Un vote qui se déroule dans l'Hémicycle, au scrutin secret à la tribune, et qui est organisé par le doyen des députés. 

Céline Penicaud avec Charlie Vandekerkhove