BFMTV

Le conseil général des Hauts-de-Seine s'oppose au redécoupage des cantons

BFMTV

Les conseillers généraux des Hauts-de-Seine ont massivement rejeté mercredi, lors d'une séance extraordinaire, le projet gouvernemental de redécoupage des cantons du département qui prévoit d'en supprimer la moitié d'ici aux élections de 2015.

Au terme de près de quatre heures de débat, 37 conseillers UMP, UDI, DVD et PCF se sont vivement opposés à la réforme, approuvée en revanche par les sept voix socialistes. L'élu écologiste s'est abstenu.

Le redécoupage proposé "permettra à nos concitoyens d'être représentés par des élus paritaires ancrés dans nos territoires et est complètement à rebours des découpages partisans", a estimé Martine Gourriet, présidente du groupe socialiste.

La loi du 17 mai 2013 prévoit que chaque canton comptera à partir de 2015 deux "conseillers départementaux", le nouveau nom des conseillers généraux, un homme et une femme. Afin de ne pas accroître le nombre d'élus, le texte projette de fusionner des circonscriptions, ce qui conduit à diviser par deux le nombre de cantons qui passerait de 45 à 23 dans les Hauts-de-Seine.

Cette réforme concerne tous les départements français et doit être achevée au plus tard en mars 2014, selon le ministère de l'Intérieur.