BFMTV

Européennes: ces quartiers où la liste des démocrates musulmans rivalise avec les partis traditionnels

Urnes. (Photo d'illustration)

Urnes. (Photo d'illustration) - JEFF PACHOUD / AFP

La liste de l'UDMF a fait jeu égal avec certains partis traditionnels dans quelques villes de France, notamment dans les Yvelines.

Au niveau national, la liste de l'UDMF n'a fait que 0,13% des voix. A peine 28.394 voix récoltées sur tout le territoire pour la 34e liste, invitée de dernière minute dans les élections européennes. Pourtant, cette liste a réussi à concurrencer certains partis traditionnels dans plusieurs villes de l'Hexagone.

A Maubeuge, le chiffre est éloquent: la liste baptisée Union pour une Europe au service des peuples recueille 6,10% des voix, rappelle RTL. Elle arrive devant le PS, les Républicains et se situe au même niveau que la liste EELV. En regardant les résultats sur la commune, on constate que la liste arrive même en tête dans un bureau de vote avec près de 40% des suffrages exprimés.

Des scores élevés dans les Yvelines

La liste menée par Nagib Azergui a également réalisé des scores importants dans les Yvelines, rapporte Le Parisien. A Mantes-la-Jolie, la liste recueille 6,77% des voix, avec une pointe à 16,74% dans le quartier du Val Fourré. A Chanteloup-les-vignes, la liste est 6e avec 6,36% des voix, quasiment au même niveau que celle de la France insoumise et des Républicains.

Dans un communiqué publié sur le site Oumma.com, Nagib Azergui se réjouit par ailleurs des résultats à Garges-lès-Gonesse (7,43%), à la Courneuve (6,37%) ou encore à Gennevilliers (5,89%) et Vaulx-en-Velin, dans la banlieue de Lyon (4,87%).

La campagne a pourtant été minimaliste, à en croire certains. Sur Facebook, le jour de l'élection, un post partagé sur le groupe Musulmans de Maubeuge incitait à se déplacer aux urnes "afin de montrer que nous sommes bien présents et soucieux de nos intérêts au niveau local, national et européen" en évoquant seulement la liste 34.

"Un vote en réaction"

Plus tard dans la soirée, ce même groupe se félicitait de cet "excellent résultat" obtenu "avec seulement un sms et deux rappels sur l'importance d'utiliser notre droit de vote".

"C’est un vote en réaction. On peut le traduire comme un repli identitaire… mais comme chez les Français de souche qui votent RN en réaction aux menaces qui pèseraient sur leur culture", explique au Parisien un bon connaisseur du Val-Fourré où la liste a réalisé un score important. Il pointe également un rejet des partis traditionnels et une volonté de s'organiser "pour défendre les droits des musulmans". 

A Maubeuge, même constat: "Depuis des années, on tape sur l'islam. Il ne faut pas s'étonner. Là, ce sont des citoyens qui veulent donner une autre image, qui veulent élargir l'esprit des représentants politiques, qui veulent parler des musulmans autrement", note Nasser Achour, qui a fait campagne pour l'UDMF, auprès de La Voix du Nord.

Benjamin Rieth