BFMTV

Difficile de peser pour le Front national à l’Assemblée

BFMTV

Absent depuis 1998, le Front national revient à l’Assemblée nationale. Un symbole fort, mais en pratique, la marge de manœuvre des deux députés sera réduite. Il faut former un groupe parlementaire pour accéder à certaines prérogatives, ce qui ne sera pas leur cas.

Pour former un groupe parlementaire, il faut au moins quinze députés. Le Front national en est loin. Ses deux élus auront donc peu d’occasions de poser des questions au gouvernement, d’accéder aux commissions parlementaires, autrement dit d’exister dans l’Hémicycle.

Injuste, estime Jean-Marie Le Pen

"Injuste", estime Jean-Marie Le Pen, qui critique une nouvelle fois le mode de scrutin : "Les deux députés du Front National, Marion Maréchal-Le Pen et Gilbert Collard, représenteront chacun trois millions et demi d’électeurs. Il y a là quelque chose d’absolument scandaleux."

Leurs voix, les deux élus les feront entendre dans la salle des quatre colonnes, là où les députés livrent leurs commentaires à la presse. Une autre de leurs options, est de tenter d’obtenir l’appui des députés de l’UMP sur certaines initiatives, ce qui sèmerait la confusion à droite. Malgré un possible impact médiatique, il y aura une grande absente : Marine Le Pen.