BFMTV

Élections européennes: les grands perdants du scrutin

Les urnes ont rendu leur verdict dimanche soir et si certains ont créé la surprise, d'autres personnalités et formations politiques font office de grands perdants dans ces élections européennes.

Les isoloirs ont parlé. Et pour certains partis ou personnalités politiques françaises, les résultats des élections de dimanche ne sont pas vraiment à la hauteur des espérances et laissent présager des lendemains difficiles.

Bellamy et les Républicains

Les cadres des Républicains d'abord, n'envisageaient pas une telle déception. La liste de François Bellamy, a obtenu 8,48% des voix dimanche. Une quatrième place derrière Europe Ecologie Les Verts (13,47%) et un score deux fois moins important qu'aux Européennes de 2014 où le parti avait recueilli près de 20% des suffrages. "La droite traverse une crise profonde, tout est à reconstruire", a déclaré à l'AFP la tête de liste LR, qui sera des 7 à 10 élus envoyés par le parti de Laurent Wauquiez au Parlement européen. Un échec cuisant qui au lendemain du scrutin commence déjà à diviser.

Manon Aubry et les Insoumis

  • Autre débâcle, celle de la liste de la France insoumise menée par Manon Aubry, au coude-à coude avec le PS avec 6,20% des suffrages. Un douche froide pour les Insoumis qui n'ont pas masqué leur déception à l'image de Jean-Luc Mélenchon un peu plus tard dans la soirée. "Notre résultat est très décevant, il n'est pas à la hauteur de nos espérances cela va de soi, et encore moins de nos efforts", a déclaré le chef de file du parti. En effet LFI a réalisé un score trois fois moins important qu'à la présidentielle de 2017 et devrait être pourvu de 6 eurodéputés.

Benoît Hamon et Générations

Pour l'ancien candidat du PS à la présidentielle et tête de liste de Générations, Benoît Hamon, la soirée n'a pas non plus été des meilleures. En effet ce dernier a recueilli 3,27% des suffrages. Légèrement plus qu'annoncé dans les sondages qui le voyaient obtenir entre 2,5% et 3%, mais insuffisant pour espérer envoyer des élus au Parlement de Strasbourg (5% nécessaires). Nouveau coup dur donc pour celui qui déclarait un peu plus tôt dans la semaine qu'il "tirerait les leçons d'un deuxième échec majeur au suffrage universel" s'il n'était pas élu dimanche.

Florian Philippot et Les Patriotes

Florian Philippot, tête de liste Les Patriotes, rejoint par une liste gilets jaunes, essuie lui aussi un nouveau revers électoral et pas des moindres. L'ex-RN partisan d'une sortie de l'Union européenne espérait bien dépasser la barre des 5%. Il n'a finalement obtenu que 0,65% des voix dimanche. Conséquences, Philippot perd son siège d'eurodéputé et son parti n'aura pas droit au remboursement de ses frais de campagne par l'Etat. Dans un communiqué partagé dimanche soir sur Twitter, l'ancien frontiste s'est dit déçu par les résultats, "bien entendu en deçà de (ses) espérances".

François Asselineau et Ensemble pour le Frexit

Il avait lui justement refusé l'alliance proposée par Philippot. François Asselineau tête de liste de l'Union populaire républicaine (UPR) pour ce scrutin, et également partisan du Frexit, a obtenu 1,17% des voix. Un score relativement faible pour l'ancien candidat à la présidentielle de 2017 et ex-membre de cabinet de droite des gouvernements Balladur (1993-1995) et Chirac (1995-1997) qui tente de se faire une place dans le paysage politique français. Mais la défaite aux Européennes ne devrait malgré tout pas doucher ses ambitions. Il a d'ores et déjà annoncé qu'il serait candidat à la prochaine présidentielle.

Nicolas Dupont-Aignan et les Amoureux de la France

Pour le chef de file de Debout la France pas de surprise non plus. Nicolas Dupont-Aignan a recueilli 3,51% des suffrages avec sa liste des Amoureux de la France, comme le prévoyaient les derniers sondages. L'ancien maire de Yerres n'ayant pas atteint les 5%, son parti ne sera pas représenté au parlement de Strasbourg. Il devrait désormais se concentrer sur la prochaine présidentielle, lui qui vouloir éviter un nouvel duel Marine Le Pen - Emmanuel Macron.

Manon Fossat