Manuel Valls a été élu député à Evry face à la candidate de la France insoumise, Farida Amrani, le 18 juin 2017
 

Accusé de tricherie par Farida Amrani, Manuel Valls a réaffirmé lundi sa victoire et a appelé son opposante à utiliser les moyens juridiques qui existent dans le Code électoral si elle souhaite contester ce résultat.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • Et maintenant ?
    Et maintenant ?     

    Valls a raison.
    Il y'a eu un résultat.
    Une vérification, et puis .... stop à la polémique.
    Meme a une voix près, il y toujours un perdant.


  • mirabelle57
    mirabelle57     

    Ce genre de personnage a toute sa vie,magouillé car il n’avait aucune compétences,ce qui l’intéressait c’était uniquement de profiter au max des privilèges de la république,comment à notre époque,dans une telle situation que se trouve ce pays,peut on encore privilégiés ces politiques dans la sécurité,les fonds,comme d’autres politiques,des ministres ;anciens présidents,députés,sénateurs ect….qui coûtent un argent fou aux contribuables,à quand une république a la scandinave,visiblement cela n’intéresse pas nos politiques,c’est encore le peuple qui va subir les effets négatifs.

  • Lausaro Cathy
    Lausaro Cathy     

    Tiens !? à Mayotte on recompte les voix... à Évry on se dépêche de détruire les bulletins pour ne pas pouvoir recompter ?! ;)

    Picto
    Picto      (réponse à Lausaro Cathy)

    le code electoral est clair : une fois les paquets de 100 bulletins vérifiés et comptabilisés (devant les assesseurs), ils sont détruits (pour ne pas être recomptés deux ou trois fois.)

    Seuls les bulletins "douteux" sont conservés (pas les nuls déclarés"nuls").

    on recompte et si le compte confirme, on arrête de discutailler
    C'est anti démocratique de continuer les combats après un élection validée.

  • Démocratepasfacho
    Démocratepasfacho     

    Qu il se calme!!!! Préfecture et conseil constitutionnel vont analyser et dire. Il ne faut pas faire le jeu des mauvais perdants

  • Giacomo Mijoni
    Giacomo Mijoni     

    Est-ce que Manuel Valls pourrait reconnaître qu'il a été, en partie, le fossoyeur du PS, et que par conséquent il ne lui suffit pas opportunément, au gré du vent, telle une girouette, se revendiquer "majorité présidentielle" dès lors que le mouvement "en marche" lui avait refusé l'investiture ! Qu'il retourne, là où il n'aurait jamais dû sortir, dans sa famille, familiale ! hasta la vista

    Flomatem
    Flomatem      (réponse à Giacomo Mijoni)

    Est ce que les frondeurs (aucuns élus) pourront reconnaître qu'ils ont été les fossoyeurs du PS

Votre réponse
Postez un commentaire