BFMTV

Effigie de Macron brûlée: ces autres présidents malmenés lors de manifestations

Les images de la statuette représentant le président de la République brûlée sur la place de la Nation mardi ont fait souffler un vent d’indignation. Avant lui, d’autres chefs de l’État se sont vus violemment malmenés lors de défilés.

La scène a eu lieu mardi sur la place de la Nation à Paris, à l’issue de la manifestation des fonctionnaires. L’effigie d’Emmanuel Macron, une balle entre les deux yeux, est incendiée. Un bûcher symbolique en place publique... et ce n’est pas la première fois que le président se trouve ainsi condamné à mort.

À Nantes, en avril, une autre statuette du président a été pendue et brûlée après un procès fictif lors d’un rassemblement contre les réformes de la SNCF et de l’université. Lors de la "Fête à Macron", il a été promené sur une potence. Il a également fait les frais du paillassou, une tradition du carnaval niçois, durant laquelle plusieurs personnes font rebondir un mannequin sur un drap.

Hollande et Sarkozy, eux aussi victimes

Des actions spectaculaires plus ou moins bon enfant, que la plupart des partis politiques et syndicats jugent excessives. Mais avant Emmanuel Macron, François Hollande a lui aussi été chahuté. À Albi, dans le Tarn, des manifestants qui protestaient contre la loi travail en mai 2016 ont ainsi brûlé une pancarte à son effigie.

Quant à Nicolas Sarkozy, il a cristallisé les tensions. Au début de son mandat, un éditeur a commercialisé une poupée vaudou à son image. Un mannequin à l’effigie de l’ancien président a également été brûlé et piétiné par des manifestants au soir de son élection, en mai 2007.

B.P. avec Nicolas de Labareyre