BFMTV

Edouard Philippe veut une loi pour que les "casseurs paient les dommages causés"

Edouard Philippe sur le plateau de TF1.

Edouard Philippe sur le plateau de TF1. - ERIC FEFERBERG / POOL / AFP

Edouard Philippe a prôné, lors de son intervention au journal télévisé lundi soir, une évolution de la loi permettant, entre autres, d'"engager la responsabilité civile des casseurs" pour qu'ils "paient pour les dommages causés".

"Il faut faire en sorte que la responsabilité civile des casseurs soit très sérieusement et très complètement engagée, de façon à ce que ce soit les casseurs qui paient, et non les contribuables, pour les dommages causés". Ces propos ont été tenus lundi soir par le Premier ministre sur le plateau du journal de 20h de TF1 et constituent l'un des volets d'un projet de loi qu'Edouard Philippe espère voir examiné sur les bancs de l'Assemblée nationale "dès le début du mois de février". 

"Demain, ça doit être un délit" 

Plus largement, il a plaidé pour une évolution du droit pour "sanctionner ceux qui ne respectent pas à l'obligation de déclaration de manifestation, ceux qui participeraient à des manifestations qui ne seraient pas déclarées, ceux qui arrivent aux manifestations cagoulés".

"Aujourd’hui, c’est une contravention. Demain ça doit être un délit", a-t-il ponctué. 

Robin Verner