Edouard Philippe à Brest, le 14 février.
 

Le Premier ministre a tenu à saluer "un maire qui a profondément changé sa ville" et une nomination au Conseil constitutionnel dont il se "réjouit".

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire