Edouard Philippe le 14 décembre dernier à Matignon.
 

Depuis l'ouverture du grand débat national, tous les projecteurs sont tournés vers le président de la République. Le Premier ministre lui, se montre très discret. 

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire