× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER

EDITO - "L'affaire Villiers a montré les limites de la communication verticale de Macron"

EDITO - "L'affaire Villiers a montré les limites de la communication verticale de Macron"
 

Le baromètre des éditorialistes - Pour les éditorialistes de BFMTV, Emmanuel Macron se doit de reconquérir à la fois l'armée et l'opinion publique, après la séquence du clash avec le général Pierre de Villiers.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • Regard00
    Regard00     

    Bon ... apparemment les commentaires sont boqués...

  • Regard00
    Regard00     

    On ne peut pas dire non plus que les femmes, qui fonctionnent beaucoup mieux sur une communication horizontale, soient considérées comme autre chose que des potiches récompensées et tenues de ramper au sein de ce gouvernement.

  • Regard00
    Regard00     

    La communication verticale a toujours été un énorme fiasco en France. Rien de tel pour démotiver qui que ce soit ! mdr.
    On a déjà vu toute ce que ça génère de pervers et Macron en rajoute ?

  • Khanittha Khunkaew
    Khanittha Khunkaew     

    "le dieu de notre vie quotidienne"......... Qui dit mieux !?! Ce ne sont plus des déclarations d'amour que Barbier lui fait. Il ne fallait pas non plus s'attendre à une analyse pertinente et objective ici. Juste des propos excessifs à la mesure des excès du Président.

  • makana
    makana     

    Barbier à l' air de croire que l'on peut berner à coups de com , à serrer des mains et boire un coup , c' est fini cette époque ,ça ne marche plus à l' heure d' internet et de plus les Français sont devenus très méfiants face à cette politique factice .

  • Proserpine
    Proserpine     

    On peut habiller la communication des habits médiatiques qui font les rois un jour et les défont le lendemain : la verticalité, l'horizontalité, la transversalité sont des gargarismes de bonimenteurs de foire . Ce que le peuple veut ce sont des actes, que la verticalité s'exerce de bas en haut avant de retomber comme un couperet de guillotine, que l'on ne rogne pas le lendemain de sa parution sur le budget insincère que l'on pensait pouvoir laisser au successeur comme cadeau empoisonné et que l'on affiche en lettres d'or au portail de l'ENA " Ne soyez plus si vaincs, vous que l'on ne verra jamais un outil à la main"

  • virgile999
    virgile999     

    Le naturel de M.Macron se dévoile peu à peu…le « Chef des armées » s’est comporté comme un Caporal mal assuré, obligé de faire pêter le gallon.
    Dans l’armée, encore moins qu’ailleurs, la confiance et l’abnégation de ses subordonnés ne se décrètent pas. Rappeler « je suis votre Chef » révèle votre faiblesse. Un militaire a besoin d’admirer et l’admiration est la transcendance d'une confiance totale, de celle qui fait croire à l’homme qui risque sa vie, qu’avec son Chef en tête, il reviendra victorieux et vivant…
    Noubliez pas, M.Macron, que la France entière a pu assister en direct et pendant des mois à votre comportement ambigu et très peu respecteux des chefs qui étaient les vôtres lorsque vous étiez ministre. Devenu candidat, vous avez promis d’augmenter le budget des armées, Président vous êtes allés à la rencontre de nos soldats au Mali pour le leur confirmer avant de distiller un bémol sur une baisse quelques semaines plus tard. Vous avez publiquement humilié le Chef d’état-major des armées alors que ce dernier avait émis un avis défavorable à cette mesure devant une commission de l’assemblée nationale réunie à huit clos. Cet Officier Général ne s’est jamais exprimé en public sur cette affaire.
    Après un parcours aussi peu élogieux vous venez de confirmer que vous n’êtes pas un chef à suivre au combat car, pour un militaire, vous n’êtes tout simplement pas fiable.
    Toutes les apparences seront trompeuses car à l’occasion de vos visites dans les unités, ils seront tous au garde à vous mais…si vous deviez aller au combat comme un Chef, c’est-à-dire sur le terrain et en tête, il vous faudrait alors prendre garde, aux balles perdues.
    Dans le confort du palais de l’Elysée, ce ne seront que des peaux de bananes…

    berlecr
    berlecr      (réponse à virgile999)

    N'importe quoi!

Votre réponse
Postez un commentaire