× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
Mis à jour le
Jean-François Achilli, directeur de la rédaction de RMC et éditorialiste RMC/BFMTV
 

La commission d'enquête parlementaire sur l'action du gouvernement pendant l'affaire du compte suisse de Jérôme Cahuzac lance mardi ses auditions avec les journalistes de Mediapart et Michel Gonelle, l'homme par qui est arrivé le premier grand scandale de l'ère Hollande.

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • clairvoyance
    clairvoyance     

    "La droite en profitera pour remettre le mistigri sur le dos du ministre de l’économie". Voilà une très mauvaise analyse qui n'engage que Jean-François Achilli. Ce n'est pas un simple mistigri mais un pistolet qui est effectivement pointé vers la tempe de Moscovici. Et ce pistolet est, en réalité, tenu par Fabius, Aubry et, en sous main, par Pépère lui-même.
    En se débarrassant très vite du pauvre fusible Moscovici, on espère, en haut lieu, détourner l'attention sur l'implication du Palais dans cette triste histoire Cahuzac. L'autre avantage d'éliminer Moscovici c'est qu'on obtient ainsi un mini remaniement pour remplacer le "mauvais ministre" sans avoir à avouer que c'est l'ensemble de l'équipe gouvernementale qui a échoué piteusement depuis un an...

  • dnomyar
    dnomyar     

    non pas pour rien, pour les journaleux, pour faire des titres .....

  • Gallus
    Gallus     

    Une commission pour rien...Une de plus, une mascarade de plus.

  • RR 77
    RR 77     

    de l'aveu même de Germain, les dés sont pipés . la question n'est pas la bonne, Cahuzac n'y est pas nommé . et puis, que peut faire une telle commission sans pouvoir, à part du fric sur le dos des Français ?

  • vauban
    vauban     

    Cette commission a été réclamée par Jean-Louis Borloo----Les trente membres qui la composent vont sans doute trouver le temps long.---allez santé !!!

Votre réponse
Postez un commentaire