× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
Mis à jour le
L'ancien chef de l'Etat, Nicolas Sarkozy, à l'Elysée le 8 novembre 2007 (Photo d'illustration)
 

Pour échapper aux oreilles baladeuses de la justice, l'ancien chef de l'Etat aurait utilisé un téléphone portable acheté sous le nom d'emprunt de Paul Bismuth... en fait un ancien camarade de classe de Maître Herzog, l'avocat de Nicolas Sarkozy. Le vrai Paul Bismuth envisage de porter plainte.

Votre opinion

Postez un commentaire

35 opinions
  • lagauche
    lagauche     

    merci boris2749

  • boris2749
    boris2749     

    Dans cette affaire des juges mais aussi des ==> avocats <== sont soupçonnés d'avoir renseigné NS. Herzog peut hurler.

  • boris2749
    boris2749     

    Sarkozy ! Sarkozy ! Demandez le scandale Sarkozy !

  • boris2749
    boris2749     

    Me Herzog a ouvert deux lignes téléphoniques prépayées SFR dans la boutique d'un opérateur à Nice. Or pour ouvrir une ligne, même prépayée, en boutique, Me Herzog a dû fournir, selon SFR, "une pièce d'identité originale et valide de l'acheteur", autrement dit celle de Paul Bismuth. L'avocat a-t-il pu échapper à ce contrôle? A-t-il soumis un faux?

  • boris2749
    boris2749     

    En Sarkozy, l'amitié, la camaraderie sont trompées comme la confiance.

  • boris2749
    boris2749     

    Herzog a le sens de l'amitié et de la camaraderie.

  • boris2749
    boris2749     

    Et après Herzog va venir plaider la cause des avocats et plus particulièrement la non levée du secret professionnel. Non levée qui permettrait en TOUTES occasions de dire "secret professionnel" et empêcherait TOUTES poursuites judiciaires.

  • boris2749
    boris2749     

    Dans les signataires, pas un politique...

  • boris2749
    boris2749     

    Nous vivons dans la république des avocats. D'ailleurs le nain a favorisé l'accès à la profession pour les politiques.

  • boris2749
    boris2749     

    1 an et 15000

Lire la suite des opinions (35)

Votre réponse
Postez un commentaire