BFMTV

Ecoles touchées par la pollution de l'air à Paris: " Il faut faire moins de place à la voiture" selon Belliard

Le candidat écologiste aux élections municipales souhaite voir s'arrêter les chantiers de construction d'écoles à côté des grands axes routiers.

Les élèves franciliens sont gravement touchés par la pollution de l'air selon un rapport publié mercredi par l'association Respire. Au total, sur les 12.520 établissements scolaires d'Ile-de-France, 670 sont exposés à des niveaux de polluants dépassant les normes légales.

"L'étude ne me surprend pas. La pollution de l'air est très forte, même massive à Paris, notamment près des axes routiers", réagit David Belliard, président EELV au Conseil de Paris et candidat aux municipales à Paris. "Ce qui m'étonne c'est que, malgré ce constat, on arrive pas à avancer davantage. On essaie de mettre en place des mesures comme la zone à faibles émissions où ne rouleraient que les véhicules les moins polluants mais c'est difficile. Au delà de ça, il faut aller plus loin et diminuer le trafic automobile."

"Faire moins de place à la voiture mais plus de place aux vélos"

Parmi les propositions du candidat à l'investiture EELV pour la mairie de Paris, ne plus construire d'écoles ou d'équipements sportifs à côté du périphérique ou des grands axes routiers mais surtout limiter la circulation automobile dans la capitale. 

"Il faut arrêter d'avoir des axes routiers qui polluent et qui font trop de bruit. Il faut faire moins de place à la voiture, mais plus de place aux vélos, aux piétons et aux transports publics. Il faut changer de paradigme et passer à des mobilités actives et douces", conclut David Belliard.

Cyrielle Cabot