× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
Le Palais de l'Élysée
 

Alors que le nom du prochain président de la République sera connu ce dimanche à 20 heures, le calendrier politique restera chargé ces prochains jours avec comme point de mire, les élections législatives en juin.

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • msnb
    msnb     

    C'es sûr tous les médias et la justice vont boire le champagne ce soir, leur candidat est président. reste à savoir ce qu'ils vont mijoter pour qu'il ait la majorité à l'assemblée. Ils vont chercher à destabiliser la droite pour qu'elle ne soit pas majoritaire.

  • msnb
    msnb     

    pas de champagne chez nous, c'est un triste jour. rdv aux législatives pour que la droite ait la majorité à l'assemblée. On nous a déjà imposés macron comme président, on ne va pas lui laisser les pleins pouvoirs

  • msnb
    msnb     

    pas de champagne chez nous, c'est un triste jour. rdv aux législatives pour que la droite ait la majorité à l'assemblée. On nous a déjà imposés macron comme président,

  • Hervé Petit
    Hervé Petit     

    Le ralliement des socialistes étant le seul moyen de survie pour pouvoir garder leurs scandaleux avantages, il faut espérer que les déçus du 1er tour leur barreront a route et qu'il en résultera une majorité capable de redresser le pays et non une bande de vieux briscards qui continueront à vendre la France !!

    benpardi!
    benpardi!      (réponse à Hervé Petit)

    Après vérification après de Pénélope, il semblerait que les "scandaleux avantages" ne soient pas réservés aux socialistes. Comme quoi..!

    Picto
    Picto      (réponse à Hervé Petit)

    mais bien sur !!!

    Ils se ralliraient à qui ?

    Baroin ?
    Le Pen ?
    Melenchon ?
    Surement pas ...

    On va encore avoir les tribuns de service.
    Mais cette fois la majorité de ceux qui veulent sortir la France de l'ornière, rejoindront Macron, même s'ils ne sont pas totalement d'accord avec lui.

    Ce sera une NOUVELLE POLITIQUE.

    Seuls les "ringards" seront dans l'opposition. Il en faut dans une démocratie : ça crée du "reçu-meninges" et c'est bon

    BurN XD
    BurN XD      (réponse à Picto)

    On est toujours le ringard de quelqu'un

Votre réponse
Postez un commentaire