BFMTV

Dray : « La suspicion vient, pour une part, du PS »

-

- - -

Julien Dray, député socialiste fait sa rentrée politique après un an d’enquête et un simple rappel à la loi par le procureur. Il évoque son affaire et l’actualité.

Après avoir abordé les sujets centraux de l’actualité l’Identité Nationale (ainsi que le port du voile intégral), où il regrette d’ailleurs que la Gauche ne pèse pas plus sur le débat, Julien Dray, député socialiste de l’Essonne, évoque son futur en politique, après un an d’enquête sur son rôle à la MNEF (emplois fictifs et enrichissement personnel) conclue par un simple rappel à l’ordre de la justice. Négligence, étourderie, désinvolture plus que malhonnêteté, comme l’écrit le Canard enchainé du jour ?

L'intégralité du podcast de Julien Dray chez Jean-Jacques Bourdin, cliquez ici

« Le Canard n’a pas lu le document final. L’essentiel de la presse ne l’a pas lu. Il dit deux phrases très importantes. La première : après une enquête fouillée, il n’y a pas de mode de vie stipendieux de la part de Julien Dray.
Par rapport à tout ce qui a été dit, tout ce qui m’a été reproché sur mon mode de vie… après une enquête franchement qui ne m’a pas ménagé (ndlr : 60 policiers mobilisés le premier jour, 9 perquisitions effectuées, 25 personnes en garde à vue et 168 personnes interrogées).
Mais je ne demandais pas à être ménagé, il n’y a pas de justice pour les riches ou pour les pauvres mais je pense que j’ai eu un traitement un peu spécial. Mais ce n’est pas grave… je savais que je n’avais rien à me reprocher depuis le début.
Y’a une autre phrase dans le document –comme on m’a beaucoup brocardé sur mon histoire de montres, ma passion, – qui dit : c’est un amateur de montres couteuses, mais il y a équilibre total entre les achats et les ventes. C’est le propre d’un bon collectionneur, non ?
Mon ralliement à Sarkozy ? C’est la nouvelle chose à la mode de ceux qui sur le fond, ne souhaitaient qu’une seule chose… Ma condamnation. Parce qu’ils voulaient m’éliminer politiquement, ils disent maintenant qu’il faut jeter la suspicion sur ce qu’il s’est passé. Ça vient pour une part du PS… Je pense à des gens qui sont pas contents, mais je ne suis pas un délateur, je ne vais pas faire la liste….
Dernière chose sur le rappel à la loi. Il est sur une chose très particulière : le fait qu’on n’a pas réuni le bureau de l’association qui cherche à financer ma permanence, pour faire un cadeau à ma suppléante. Voilà l’affaire Julien Dray au final ! »

La rédaction-Bourdin & Co