BFMTV

Des élus parisiens réclament la régularisation de Mamoudou Gassama, qui a sauvé un enfant

Ian Brossat, adjoint au logement et à l'hébergement d'urgence (g) et Mamoudou Gassama (d).

Ian Brossat, adjoint au logement et à l'hébergement d'urgence (g) et Mamoudou Gassama (d). - BFMTV

La maire de Paris ne tarit pas de louanges sur celui qui sauvé samedi soir un enfant d'une chute potentiellement mortelle. Un enthousiasme partagé par d'autres élus dont Ian Brossat.

Son geste spectaculaire n'est pas passé inaperçu. Notamment des élus parisiens, dont la première magistrate de Paris, qui félicitent chaudement le héros de ce week-end, Mamoudou Gassama qui a sauvé samedi soir un garçonnet suspendu dans le vide, au 4e étage d'un immeuble du 18e arrondissement de Paris.

Anne Hidalgo a expliqué sur Twitter que son "acte héroïque" qui "est un exemple pour tous les citoyens" vaudrait à Mamoudou Gassama, le soutien de la ville de Paris "dans ses démarches pour s'établir en France". Le jeune homme a expliqué à l'édile être arrivé il y a quelques mois, du Mali.

"Je n'imagine pas que Gérard Collomb le mette en centre de rétention"

Ian Brossat, adjoint en charge du logement et de l'hébergement d'urgence, a emboîté le pas de la maire de Paris et adressé un "avis à ceux qui crachent sur les migrants à longueur de journée", révélant que Mamoudou Gassama est un "sans papiers". Un commentaire qui a valu à l'élu sur le réseau social, autant de commentaires positifs que d'insultes.

"Je n'imagine pas que Gérard Collomb mette [le sauveteur] en centre de rétention", a déclaré dans la soirée Ian Brossat, invité de BFMTV. "Paris sera au côtés du sauveteur pour assister le sauveteur dans sa démarche pour obtenir des papiers", a-t-il ajouté.

Dans une vidéo relayée samedi soir sur les réseaux sociaux, on pouvait voir un homme escalader avec une grande agilité la façade du bâtiment de balcon en balcon, jusqu'à parvenir à côté de l'enfant, grimper sur la balustrade et le faire basculer à l'intérieur. Les témoins de la scène n'ont pas hésité à qualifier le grimpeur de héros. Une pétition en ligne a été lancée pour faciliter sa régularisation.

Un autre jeune Malien, Lassana Bathily s'était illustré en janvier 2015. Le jeune homme depuis naturalisé français avait sauvé des otages de l'Hyper Cacher en les cachant dans la chambre froide de la supérette de la Porte de Vincennes. 

David Namias