BFMTV

Des élus parisiens bénéficieraient de logement sociaux

La maire de Paris, Anne Hidalgo, et l'adjoint au logement Ian Brossat, lors de la conférence "Priorité logement" le 23 juin.

La maire de Paris, Anne Hidalgo, et l'adjoint au logement Ian Brossat, lors de la conférence "Priorité logement" le 23 juin. - -

Selon "Le Point", au moins cinq élus parisiens habiteraient dans des logements sociaux à Paris. la mairie de Paris assure qu'il leur sera demander de "se mettre sans délai en conformité".

La nouvelle tombe mal pour Anne Hidalgo. Au moment où la maire de Paris lance une grande opération sur le logement dans la capitale, Le Point révèle qu'au moins cinq élus parisiens bénéficieraient d'un logement social.

Parmi eux, Didier Guillot, conseiller municipal PS dans le 20e, ou encore Antoinette Guhl, adjointe EELV, qui loue un appartement dans le 20e arrondissement. L'élue rappelle que c'est son mari qui a obtenu la location en tant que fonctionnaire au ministère de l'Agriculture. Anne-Christine Lang, déléguée à la petite enfance, ou même l'UMP Nathalie Fanfant font partie des autres élus cités par l'hebdomadaire, qui rappelle qu'une majorité est locataire de logements réservés aux familles dont le revenu annuel est compris entre 41.434 et 118.182 euros.

Une charte de déontologie

De son côté, la mairie de Paris assure au Point avoir "fait voter une charte de déontologie très claire en la matière. Les élus ont quatre mois pour la signer. Dès l'été, une commission de déontologie va étudier au cas par cas les situations des conseillers de Paris. (...) Si une irrégularité est constatée, il leur sera demandé de se mettre sans délai en conformité."

Lors des révélations de Mediapart faisant état d'élus bénéficiant d'un logement social dans l'équipe de Bertrand Delanoë, Anne Hidalgo avait assuré sur Twitter qu'elle ne souhaitait pas avoir d'élu parisien occuper un logement social. La semaine dernière, elle a fait voter par le Conseil de Paris une réforme de la procédure d'attribution des logements sociaux, afin de la rendre "plus transparent et objectif".