BFMTV

Dernier 1er-Mai comme président du FN pour Jean-Marie Le Pen

Pour son dernier 1er-Mai en tant que président du Front national, Jean-Marie Le Pen a lancé un appel à l'unité, affirmant que le score de son camp aux élections régionales était le "prologue" de succès à venir. /Photo prise le 1er mai 2010/REUTERS/Thomas

Pour son dernier 1er-Mai en tant que président du Front national, Jean-Marie Le Pen a lancé un appel à l'unité, affirmant que le score de son camp aux élections régionales était le "prologue" de succès à venir. /Photo prise le 1er mai 2010/REUTERS/Thomas - -

PARIS - Pour son dernier 1er-Mai en tant que président du Front national, Jean-Marie Le Pen a lancé un appel à l'unité, affirmant que le score de...

PARIS (Reuters) - Pour son dernier 1er-Mai en tant que président du Front national, Jean-Marie Le Pen a lancé un appel à l'unité, affirmant que le score de son camp aux élections régionales était le "prologue" de succès à venir.

Dans un discours à forte connotation sociale, le leader d'extrême droite a repris ses thèmes favoris comme l'immigration et la Nation, fustigeant au passage "la religion des marchés", la "gauche américaine" de Dominique Strauss-Kahn et la droite "des Rolex et des chanteuses" de Nicolas Sarkozy.

Environ 2.000 militants selon la police, 8.000 selon les organisateurs, ont défilé à Paris entre la place de l'Opéra et celle des Pyramides, où le président du Front national a prononcé un discours au pied de la statue de Jeanne d'Arc.

Le parti d'extrême droite est revigoré par son score aux dernières élections régionales, où il a rassemblé près de 12% des voix, parvenant à se maintenir au second tour dans douze des 22 régions de métropole.

Jean-Marie Le Pen a lui-même engrangé près de 20% des suffrages en Provence-Alpes-Côte d'Azur.

"Un autre avenir est possible, il a commencé à naître aux dernières élections qui ne sont que le prologue des batailles à mener. C'est un grand mouvement qui se dessine", a-t-il déclaré.

"Nous n'entendons pas en rester là !", a ajouté celui qui parvint à se hisser au second tour de l'élection présidentielle en 2002.

"LA FRANCE JOUE SA SURVIE"

S'adressant à la France "menacée dans son identité", le président du Front national a lancé un appel à l'unité.

"La France joue sa survie, elle nous appelle à nous unir, à nous rassembler par un de ces combats glorieux qui firent la trame de notre Histoire", a-t-il dit. "C'est la saison du printemps de la Nation pour que vienne à son heure, demain, le temps de la moisson".

Le dirigeant de 81 ans, cravate bleu ciel, brin de muguet dans la pochette de sa veste, était accompagné de sa fille Marine, qui devrait le remplacer l'an prochain à la tête du FN et de Bruno Gollnisch, autre candidat à sa succession.

Les militants trancheront lors d'un congrès programmé les 15 et 16 janvier 2011.

Jean-Marie Le Pen n'a fait aucune allusion dans son discours à sa retraite politique, qui signera la fin de plus d'un demi-siècle d'une carrière marquée par la création du Front national en 1972.

Le leader d'extrême droite s'est adressé aux militants communistes, faisant même référence à l'ancien leader du PCF Georges Marchais. "Cette gauche-là de la défense des opprimés, des exploités, des petits patrons, des petits fonctionnaires, des petits paysans est certainement plus éloignée de la gauche américaine des (Dominique) Strauss-Kahn et des (Martine) Aubry que de nous", a-t-il dit.

"Elle est plus proche de nous que cette droite de l'argent-roi, des Rolex et des chanteuses, celle qui finance les banques", a-t-il ajouté sous les applaudissements.

Elizabeth Pineau, édité par Henri-Pierre André