BFMTV

Dérapages racistes : conseil de discipline pour trois candidats FN

-

- - -

Marine Le Pen siègera notamment mardi aux côté de son père et de Bruno Gollnisch lors d'une commission de discipline qui va statuer sur le sort de trois anciens candidats aux municipales.

« Tous les jours il y a des attaques des uns et des autres et plus les attaques sont fortes, plus ceci me démontre que nous sommes dans une très forte dynamique, que le système s'affole, qu'il est très inquiet pour les municipales et les européennes », a affirmé Marine Le Pen lundi sur BFMTV.

Pourtant mardi, c'est bien la présidente du Front national qui doit trancher sur les cas de trois de trois ex-candidats de son parti, convoqués devant la commission de discipline du FN à Nanterre en raison de dérapages racistes.

Déjà suspendus, Anne-Sophie Leclere, François Chatelain et Joris Hanser devraient selon toute vraisemblance être exclus du mouvement frontiste. La première avait comparé la ministre de la Justice Christiane Taubira à un singe dans un reportage d'Envoyé Spécial consacré aux « Nouveaux visages du FN », le second s'était illustré en publiant sur Facebook un drapeau israélien en flammes et le troisième avait multiplié, sur Twitter notamment, « les blagues » sur l'Occupation ou la guerre d'Algérie.

Marine Le Pen dérape aussi

Face aux neuf membres - dont Jean-Marie Le Pen ou Bruno Gollnisch - de la commission de discipline, les trois incriminés auront la possiblité de se défendre puis, au final, c'est Marine Le Pen en personne qui devra prendre la décision.

La présidente du FN elle-même avait dérapé lors du retour des otages français détenus au Mali, évoquant « un malaise » face à « leurs barbes et leur habillement ».

A quelques mois des échéances électorales, et alors qu'il faut dédiaboliser et se défaire l'étiquette « extrême droite », Marine Le Pen sait sa décision attendue.

La rédaction