BFMTV

Delanoë rempile pour six ans, l’UMP sauve ses fiefs

BFMTV

Bertrand Delanoë, le maire PS sortant, conforte largement sa majorité sans gagner d’arrondissement et Jean Tibéri (UMP) conserve de peu le Vème arrondissement.

57,7% : Bertand Delanoë est confortablement réélu. Si la physionomie de la ville reste la même, huit arrondissements à droite et 12 à gauche, Bertrand Delanoë conforte sa majorité puisqu'il dispose de 99 conseillers sur 163. Contrairement à 2001, pas de liesse populaire hier soir devant l'Hôtel de Ville mais une réception sobre dans la salle des fêtes avec quelques centaines d'invités. Arrivé en début de soirée à l'Hôtel de Ville, Bertrand Delanoë s'est retranché dans son bureau pour attendre les résultats et préparer son discours. Après sa déclaration, le maire réélu a trinqué au champagne.

Hier soir Bertrand Delanoë a eu la victoire modeste et studieuse en déclarant qu'il « n'y a nulle place pour l'autosatisfaction et encore moins pour le relâchement de l'action ». Traçant les grandes lignes des six années à venir, il a estimé qu'il « y aura encore et toujours des actes dédiés à la justice sociale, pour le logement, pour la solidarité entre toutes les générations dans une ville sûre ». Evoquant son bilan, il annonce qu'il prendra « appui sur ce que nous avons déjà entrepris afin que Paris relève le grand défi du XXIème siècle : gagner la bataille de l'emploi et celle du développement durable ».

L'UMP sauve de justesse le Vème

Dans certains fiefs de droite, la situation a été incertaine pendant une longue partie de la soirée, comme dans le Vème arrondissement. Jean Tibéri, le maire sortant, a été réélu pour la cinquième fois hier avec 45% des voix, face à son adversaire socialiste Lyne Cohen-Solal qui obtient 44,1 % des suffrages et le candidat du Modem, Philippe Meyer, qui totalise 10,9% des voix. Une victoire obtenue à l'arraché avec une avance de 225 voix, alors que pendant toute la soirée, les estimations l'ont d'abord donné perdant puis à égalité avec son adversaire socialiste. Sous un tonnerre d'applaudissements, le maire UMP a affirmé devant un parterre de sympathisants, dans la salle des fêtes de la mairie, que sa victoire était un "échec patent" pour Bertrand Delanoë.

En effet, Jean Tibéri, satisfait de sa victoire à l'arraché, s'est dit « fier et heureux » alors qu'il estime avoir fait « l'objet d'attaques » et que les estimations l'ont « donné battu ». Il a rappelé que « les sondages et certains commentateurs » le voyaient défait et que « pendant toute la campagne, le maire de Paris » l'a « attaqué de manière choquante » et qu'il « ne s'est pas bien comporté ».

La rédaction avec Annabel Roger et Aurélia Manoli