Jacques Bompard (Ligue du Sud, extrême droite), Jean-Frédéric Poisson (Parti chrétien-démocrate) et Philippe Gosselin (Les Républicains) à l'Assemblée nationale le 1er décembre 2016.
 

L'Assemblée nationale examinait ce jeudi la proposition de loi socialiste visant à pénaliser les sites de "désinformation" sur l'IVG. Des membres de l'opposition n'ont pas manqué de montrer avec force leur désaccord.

Votre opinion

Postez un commentaire