BFMTV

Darmanin estime que "la police n'a pas à être raciste" mais "refuse de condamner la police nationale"

Interrogé ce mercredi par Ruth Elkrief sur BFMTV sur le racisme au sein de la police, le ministre de l'Intérieur appelle à "sanctionner les actes contraires à la déontologie" tout en invitant à "arrêter la multiplication des procureurs médiatiques contre les forces de l'ordre".

Après l'intervention musclée pour déloger les migrants place de la République, le tabassage de Michel Zecler ou encore les violences qui ont émaillé les manifestations parisiennes contre la loi Sécurité globale, le ministre de l'Intérieur vole aux secours des fonctionnaires de police, tout en rappelant que "lorsque l'on porte l'uniforme, on se doit d'être exemplaire".

Invité ce mercredi de Ruth Elkrief sur BFMTV, Gérald Darmanin reconnaît "des actes qui sont contraires à la déontologie" et qu'il faut "sanctionner". "Les patrons de la police et de la gendarmerie ne doivent pas avoir la main qui tremble lorsque des policiers et des gendarmes, de façon disproportionnée, utilisent la force ou émettent des insultes", souligne l'ancien maire de Tourcoing qui estime que "toute forme de racisme et de discrimination doit être écartée".

"La police de la République n'a pas à être raciste et si quelqu'un commet un acte raciste, évidemment il faut regarder les choses avec beaucoup plus de fermeté, il faut intervenir car le racisme est une gangrène pour toute la société".

"Le policier français n'est pas raciste"

Le ministre de l'Intérieur se refuse toutefois à "condamner la police nationale". "C'est un métier extrêmement difficile. Un policier ou un gendarme risque sa vie pour nous", rappelle-t-il, soulignant qu'ils "sont issus du peuple" et "représentent toute la France". "Je ne peux pas dire que le policier français aujourd'hui, il est raciste", poursuit-il.

"La partie ne fait pas le tout. Il faut arrêter la multiplication des procureurs médiatiques contre les forces de l'ordre", déclare le ministre qui évoque "un racisme dans les deux sens".

"La police et la gendarmerie, c'est la meilleure école d'intégration de la République", conclut Gérald Darmanin.

Mélanie Rostagnat Journaliste BFMTV