BFMTV

Darcos : « Bac +5 pour changer des couches »

-

- - -

Le ministre de l’Education Nationale, dans une vidéo qui circule sur le web, remet en cause la scolarisation des enfants entre 2 et 3 ans.

Xavier Darcos rattrapé par le web. Une vidéo circulant sur la toile vient en effet de secouer le monde de l'éducation. En pleine audition devant la commission des Finances du Sénat, le ministre de l'Education Nationale "se lache" : « Est ce qu'il est vraiment logique, alors que nous sommes si soucieux de la bonne utilisation des crédits délégués par l'Etat, que nous fassions passer des concours bac +5 à des personnes dont la fonction va être essentiellement de faire faire des siestes à des enfants ou de leur changer les couches ? Je me pose la question. [...] Tout le monde sait très bien qu'en France, si nous scolarisons si tôt des tout petits enfants, à 2 ans ou 2 ans et demi, ce ne sont pas pour des raisons scolaires, mais parce que ça arrange les communes, les maires, parce que ça empêche de fermer des classes ».

De tels propos, diffusés en pleine rentrée agitée pour l'Education Nationale, ont suffi à déclencher une polémique. Le Snuipp FSU, premier syndicat de professeurs des écoles, a fustigé le « mépris pour l'école maternelle » et Jack Lang a exigé des excuses. A la sortie du Conseil des Ministres, Xavier Darcos ne s'est pas dégonflé : « C'est une polémique qui n'a pas lieu d'être. J'ai dit très clairement qu'il est hors de question de toucher d'aucune manière à l'école maternelle en France, et en particulier que nous continuons à scolariser, on est les seuls d'ailleurs au monde, 100% des élèves à 3 ans. La seule question que nous nous posons, et que d'autres se posent, c'est : est-ce qu'il faut généraliser la scolarisation des enfants de 2 à 3 ans et est-ce qu'il nous faut des professeurs recrutés à bac +5 pour s'occuper des enfants de 2 et 3 ans ? ».

Sylvie Lenoble, directrice de l'école maternelle Henri Wallon à Saint Pierre des Corps, à coté de Tours, et enseignante en toute petite section (2 à 3 ans), était ce matin sur RMC. L'école est classée en Zone d'Education Prioritaire (ZEP). Les propos de Xavier Darcos l'ont fait réagir : « Le ministre sait bien qu'il n'y a quasiment aucun enfant qui est accueilli en maternelle avec des couches. Sa remarque témoigne d'une méconnaissance totale de ce qui se passe à l'école maternelle, ce qui est grave. Les enseignants de petite section ne surveillent pas la sieste l'après-midi mais prennent en charge d'autres groupes d'enfants de moyenne ou grande section ».

« J'enseigne en ZEP depuis 30 ans et tous les ans je scolarise des enfants de 2 ans. Ce qui se joue avec cette scolarisation, c'est un moment très important, c'est la première accroche avec l'école. Autour de cette entrée en maternelle, l'enfant construit sa première image de l'école et ses parents avec lui. On entre aussi dans la socialisation, dans la culture littéraire... Autant dire qu'on est loin du changement de couches et de la surveillance de la sieste et qu'il faut des enseignants très formés, très qualifiés pour mener ce travail très important ».

La rédaction